public marks

PUBLIC MARKS from night.kame with tag epub

2014

Mise en page fixe sur l’EPUB | Carnet de notes

C’est d’autant plus vrai qu’on s’oriente vers un avenir où les lecteurs EPUB sont basés sur des navigateurs web tout ce qu’il y a de plus modernes, en fait la même base que Chrome ou Safari.

Quelle horreur. Déjà, Chrome et Safari ne sont plus sur la même base, ce modernisme est déjà du passé. Et en plus la pseudo-modernité de ces navigateurs tient plus dans l'explosion de leur consommation mémoire et CPU afin de rendre le concept d'application embarquée dans le navigateur viable, que dans une avancée révolutionnante pour mettre en page du texte illustré.

2012

[Itw] Kaze manga : vers le mass market | Paoru.fr

by 1 other

Autre sujet : le numérique… Qu’est-ce qui nous attend pour 2012 ?

De notre coté on a testé un peu la transformation des fichiers en version epub avec Apple. Pour l’instant le bilan n’est pas top… Comme on s’y attendait c’est très difficile. Sur l’ensemble des bouquins qu’on a mis en vente, une quinzaine de volumes, on a du atteindre 700 ou 800 exemplaires sur la fin de l’année, tout cumulé.

La moitié des ventes sont pour Gate 7 et l’autre moitié pour les autres licences… On a du vendre 1 exemplaire de Tensai Familly Company sur les six tomes mis en place par exemple. Comme quoi un livre non disponible en librairie qu’on propose en numérique ça ne marche pas mieux pour autant. Ce n’est pas aussi simple que ça bien sur mais on pensait séduire les gens qui voulaient se les procurer en librairie sans le pouvoir car il est en rupture… Mais au final, il y a un curieux qui a acheté un tome 1. La réalité c’est que les gens ne sont pas tous équipés d’IPad ou d’IPhone et que ce n’est pas forcément la priorité des lecteurs.

Mais il fallait bien faire cette expérience. Ce qu’on va faire cette année c’est tenter d’élargir notre offre. Cependant c’est difficile car au Japon le numérique n’arrive pas à percer non plus, il n’y a pas vraiment de solution digitale au niveau du manga et les ventes du numériques c’est 1 ou 2 % de leur chiffre d’affaire donc ce n’est pas une priorité pour eux. Du coup quand les éditeurs français tentent de les convaincre de faire du digital c’est compliqué parce que les éditeurs japonais ont d’autres problématiques à régler avant… On a quelques titres qui vont donc être annoncés d’ici peu pour le premier trimestre mais ça ne va pas non plus exploser.

En même temps, entre la tablette à 600€ pour avoir une résolution suffisante pour lire une bédé au format comics, ou la liseuse pour lire des strips, le choix est vite fait : papier.

night.kame's TAGS related to tag epub

bd +   fausse route +   livre numérique +