public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tags politique & fpt

01 June 2010 08:00

...Précarité de l’emploi doit être combattu : Le 10 juillet 2000 nous avons signé ensemble un accord important pour la fonction publique. [Site Fonction Publique] Discours du 19 février 2002

....l’emploi contractuel ...l’exception. ....emploi contractuel besoins immédiats, contre l’esprit et parfois même la lettre du statut général. , ....pas de perspectives de carrière, ...défaut de gestion prévisionnelle des effectifs ...les départs massifs à la retraite effet désastreux ...ils rêvent de remplacer le statut général par le code du travail., ...une FP neutre, laïque où les droits agents juste contrepartie des obligations qui leur sont imposées. ...non reconstitution emploi précaire, reconnaissance expérience professionnelle...mobilité ...choix d’une fonction publique titulaire. ...nous ne savons pas collectivement gérer le CDD public, ...bonne durée d’un CDD dans l’administration ? ...limitation renouvellements de CDD, comment traiter les contractuels en place ? ...transformation en CDI paraît indispensable , acceptable pour les administrations ? ...risque pour notre construction statutaire à réintroduire le contrat à durée indéterminée ?

31 May 2010 16:00

Modification du statut général de la FPT : C’est la disparition à terme du service public républicain neutre - SNITPECT (Syndicat National des Ingénieurs des Travaux Publics de l’Etat et des Collectivités Territoriales Force Ouvrière)

janvier 2009 : Une proposition de loi (Liberté de recrutement par les collectivités territoriales) a été déposée sur le bureau de l’Assemblée Nationale. Il modifie en profondeur le statut des agents de la fonction publique territoriale ! Déposé sans écho par les médias et sans information des organisations syndicales. Ce projet s’inscrit dans la réforme majeure, des prochains mois, des collectivités territoriales. Au motif d’une inégalité de traitement entre les agents recrutés par contrat dans la FPT et les agents sous statut, le projet de loi dispose que le recrutement des agents territoriaux est désormais celui du contrat.Ce texte prépare une véritable révolution car l’Etat va engager la réforme du statut de la fonction publique en commençant par celui des fonctionnaires territoriaux en prônant ensuite l’alignement. C’est la disparition à terme du service public républicain neutre, indépendant et garant de l’accès au service pour les citoyens.

CONTRE La titularisation des contractuels de la fonction publique : Ce projet va à l’encontre de ce qu’il faudrait faire .... - iFRAP ( Institut Français pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques Publiques)

L’annonce de Nicolas Sarkozy de titulariser l’ensemble des contractuels de la Fonction Publique a fait l’effet d’une bombe. Ce projet va à l’encontre de ce qu’il faudrait faire : embaucher les fonctionnaires non régaliens sous contrats de droit privé. .... Et pour cause, l’ardoise pourrait être salée car ils sont environ un million à être employés par l’Etat. .... La notion de précarité est, pour les contractuels du secteur public, fort éloignée de ce qu’elle est pour les salariés du privé, car ils ne risquent quasiment jamais le licenciement. .... La « précarité » ressentie (voir témoignage) se situe au niveau d’un décalage entre ce que l’on pourrait appeler une « fonction publique d’épée », les titulaires et une « fonction publique de robe » et donc moins noble, les non-titulaires. .... Cette titularisation va à l’encontre de la réforme de la fonction publique ...(voir dans le reste de l’Europe : fonctionnaires non régaliens sous contrats de droit privé).

31 May 2010 01:00

CNT-FTE :: Précarité galopante : avec le PACTE, un nouveau pas est franchi (Ordonnance 2005-901 - 2005, parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, de la FP hospitalière et de la FP de l’Etat)

L’objectif pour l’État et l’administration est de faire reculer - et, à terme, de faire disparaître - les personnels relevant de la fonction publique. L’intérêt, pour le premier taulier de France, est d’y gagner un cheptel souple, soumis, exible à souhait, licenciable, etc. En effet, un statut protecteur offre des ailes aux travailleur-se-s qui, dès qu’ils/elles sont menacé-e-s, ont la fâcheuse tendance à se rebiffer. Le statut xe un cadre qui empêche l’employeur de demander tout et n’importe quoi à ses salarié-e-s, avec n’importe quelles conditions de travail... C’est bien gênant. La diversité des modalités d’embauche vise aussi, bien évidemment, à semer la division parmi les personnels et à contrecarrer les luttes et actions syndicales.