public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tag opac

2013

BIB - CultureWok - Moteur de recherche Sensitif : Petit utilitaire de Voyage pour mémoriser vos itinéraires culturels ou en proposer de nouveaux

"Solution pour guider nos publics : Une interfaces comme celle du Wok (voir l’exemple d’Orthez http://www.culturewok.com/mediatheque-orthez/ ) avec ses critères « sensitifs » et de genres. Solution partielle, l’outil ne permettant de répondre à des demandes précises."

2011

BIB - SIGB - Ophée - DOCUMENTATION oficielle - - Les métadonnées

L'utilisation des métadonnées c'est à dire "des données servant à décrire d’autres données" se développe de plus en plus avec internet. Elles constituent une alternative moins stricte au catalogage traditionnel, tout en remplissant les mêmes objectifs. La sélection qui suit vous permettra d'avoir un aperçu des principaux formats de métadonnées utilisés dans les bibliothèques et d'en comprendre les enjeux. 1 - XML pour les bibliothécaires 2 - Les métadonnées 3 - Guide d'utilisation sur le Dublin Core 4 - Document Type Definition (DTD) 5 - Description archivistique encodée (EAD) 6 - MAchine-Readable Cataloging (MARC) 7 - Le protocole OAI et ses usages en bibliothèque

BIB - OPAC - Orphée - Portail Orphée Média - Logiciels pour les bibliothèques, Orphée, nos clients SIGB

Portail Orphée Média. Les contenus proposés dans leur portail vont de la mise en avant du fonds de la bibliothèque à travers le catalogue intégré, à la mise à disposition de dossiers complets sur certains sujets. Il est devenu au fil des années un véritable gestionnaire de contenus intégrant toutes les facettes du web 2.0 (gestion des flux rss, commentaires de notices, couvertures des livres...).

BIB - OPAC ORPHEE - Médiathèque départementale du Pas-de-Calais - Recherche Détaillé (isbn etc)

Recherche multicritères et résultats avec liens Wikipedia, Babelio (ne semble pas fonctionnel), Amazone etc....

BIB - Les opac – Ergonomie : 1, Bidouillabilité : Zéro « Bibliothèques [reloaded]

C’est la capacité d’un logiciel à être détourné. Un « bon » logiciel est un produit que ses utilisateurs peuvent appliquer à d’autres usages que ceux prévus par son concepteur. .... Bref, la bidouillabilité pour un opac, ce serait la possibilité de l’utiliser autrement que prévu par son concepteur. Par exemple : * l’utiliser comme base d’ouvrages et non comme outil de signalement de collections. Cela signifie que l’opac doit faciliter les rebonds vers d’autres plate-formes, la citation, la récupération de métadonnées, etc. * l’exploiter pour en extraire des statistiques diverses . * l’interroger autrement que par le formulaire de recherche... .... Les concepteurs de SIGB/Opac n’élaborent pas leurs bases de données comme le fait le reste du monde. Les éditeurs de SIGB sont scandaleusement hors des logiques d’Internet. On peut bien dire que les bibliothécaires sont à la traîne. ....

BIB - 114 billets sont parus sur ce blog en 2010 - Pour 2011, une seule résolution« Bibliothèques [reloaded]

Ceux qui, de mon cru, m’apparaissent comme les plus importants... * Faut-il qu’une bibliothèque soit ouverte ou bleue ? * Les opac – Ergonomie : 1, Bidouillabilité : 0 * URL avec identifiant de session : brèves explications * Les offres d’emplois : parce qu’on a toujours mieux à faire * Export Unimarc XML avec Zotero * AtoZ – Quelques choix simples * Vous faites quoi pour l’environnement aujourd’hui ? * Le catalogue dans son labyrinthe * Bloguer, c’est écrire pour ne pas être lu * Décentralisation et autodidactisme comme principes pédagogiques en informatique * Le bouillon des bibliobsédés * En bibliothèque, il faut apprendre à faire du social * Le web des données * Et (pas) moi, et (pas) moi, et (pas) moi ? * 10 Bidouilla- et interopéra-bilité des opac – carte heuristique * Toi aussi, joue avec une ontologie * Date de retour d’un prêt – Ajouter à mon agenda

BIB - En bibliothèque, il faut apprendre à faire du social « Bibliothèques [reloaded]

L'étudiant n’utilise pas sa boîte mail. .... Définir une politique « d’interpellation personnelle » (comment diffuser un message à un utilisateur précis ?), on finirait presque par croire que nos lecteurs ne sont jamais sur Internet. Pourtant nous savons qu’ils y sont : sur Facebook, sur Twitter.... Ce sont des sites qui permettent d’envoyer des messages directs. Messages privés ou application dédiée ? .... Un très grand nombre de SIGB fournit désormais des API qui permettraient aux lecteurs de consulter leur compte depuis Nevtibes ou Facebook. Mais : 1. soit nous n’avons pas le temps pour les développer 2. soit nous n’en avons pas les compétences techniques Pourtant nous demandons dans nos cahiers des charges que le SIGB sache envoyer des mails. Que n’intégrons-nous aussi dans les cahiers des charges le développement, par le prestataire, de ces quelques applications à partir des API qu’ils savent, eux, manipuler ?

2010

BIB - Le minimum pour un Opac (en plus de tout ce qui est évident) : ..... Ce n’est même pas la peine de justifier !

1. L’URL est significative (http://catalogue.bibliotheque.fr/.0.. 2. L’URL différentes pour : accueil, liste de résultats, notice détaillée. 3. L’URL contient tous les paramètres de la recherche (mots recherchés, champs interrogés, filtres effectués après affichage de tous les résultats) 4. La page comporte un titre 5. Le titre et ne s’appelle pas toujours « Catalogue de la bibliothèque ») 6. Le titre récupère les métadonnées du document si je suis sur une notice détaillée 7. Le titre n’est pas le nom du logiciel. 8. Couleur du titre change pour m’éviter de cliquer deux fois sur le même 9. La notice détaillée avec Permaliene. 10. Une recherche rapide est possible à tout moment où que je me trouve (encart isolé en haut à droite ou à gauche, ou carrément barre de recherche latéral ou supérieure). 11. La recherche dans le catalogue n’est pas dans un frame HTML (ce qui bousille les exigences sur le titre et l’URL). A lire la suite....

BIB - Date de retour d’un prêt – Ajouter à mon agenda Google!

Objectif : dans le compte lecteur, à côté de la date de retour de chaque prêt en cours, proposer un bouton cliquable « Ajouter cette date dans mon agenda Google ». En cliquant sur ce bouton, on génère un formulaire prérempli de création d’événement Google.C’est un service qui ne coûte rien, qui ne prend pas beaucoup de place et qui aide les lecteurs curieux de consulter leur compte lecteur. Donc ceux qui, a priori, utilisent plus que d’autres les services internet disponibles.

BIB - Web services et bibliothèques | Figoblog

by 1 other
Les Web services sont des technologies basées sur les standards du Web qui permettent à des applications de dialoguer entre elles. Il fournissent un cadre pour trouver, décrire et exécuter ces applications. Ils sont basés sur les protocoles et les langages du Web, en particulier HTTP et XML. En fait, les Web services devraient intéresser les bibliothèques de plusieurs points de vue : * l’intégration des applications (en interne et en partenariat), * l’accès au document * les services au public. Pour l’usager, ils ouvrent la porte à l’intégration de la bibliothèque dans un certain nombre de fonctions en ligne, surtout des fonctions sociales dont l’importance est croissante. Ils permettraient de donner à l’usager des outils simples pour intégrer la bibliothèque aux outils qu’il utilise couramment sur le Web : suivre les nouveautés avec RSS, relier directement les données du catalogue à celles de Google ou d’Amazon…

BIB - OPAC 2.0 (Avis Critique) - Pourquoi les catalogues ne peuvent pas être 2.0. « Bertrand Calenge : carnet de notes

Plus j’y réfléchis et plus je trouve étrange – autant que logique – l’obstination des bibliothécaires à vouloir entrer dans la ‘modernité’ à travers leur outil fétiche, le catalogue. Eh bien non, je ne crois pas à la validité d’un catalogue 2.0, parce que je pense que le catalogue n’est pas adapté à cet environnement, et parce je ne pense pas que les utilisateurs du catalogue soient demandeurs d’un tel ‘réseautage social’ – au moins concernant le catalogue lui-même.Le catalogue n’est pas adapté au web 2.0 Je me défie du désir qui voudrait ramener l’internaute vers le catalogue comme cœur de l’activité des Bibliothèques… Mais, je le soutiens, pour l’immense majorité des bibliothèques, c’est dans le "présentiel" que le catalogue doit trouver son avenir. Et la dimension participative voire collaborative du concept 2.0, n’est-ce pas là qu’elle doit prioritairement s’y développer très concrètement ? N’hésitez pas à contester, amender, compléter, illustrer !…

BIB - Comparatif des webservices d’enrichissement d’OPAC : 1 an après (2010)

Presque jour pour jour, je vous propose un nouveau comparatif des webservices d’enrichissement d’OPAC : 1 an après. Je ne reviens pas sur les descriptifs et les présentations. 1eres conclusions * Forte hausse pour tout le monde : nous ne pouvons que nous en réjouir !!! :-) * Babelio a perdu son avance * Libfly a très bien regagné son terrain. * Les trois services sont dans des chiffres comparables * En termes de contenu d’internautes : Babélio est encore loin devant. L’offre s’est globalement améliorée : - Où trouver ses webservices en place : * Libraything for Libraries : BU angers * Libfly : BM Dole * Babelthèque : BM Tlse C’est très très décevant. En un an (mis à part le parc Archimède sans doute), aucune bibliothèque (à ma connaissance) n’a vraiment pris la vague et mis en place ses webservices.

BIB - AFI OPAC 2.0 : L'OPAC 2.0 Bibliothèque de Yerres en ligne ! | AFI OPAC 2.0

Les fonctionnalités suivantes ont été activées: - Recherche dans le bandeau - Export automatique de paniers de nouveautés - Avis des lecteurs de la bibliothèque - Avis des lecteurs Amazon - Biographies Wikipedia - Tags communautaires (Folksonomy) - Ils ont empruntés aussi - Gestionnaire de contenu - Plan d'accès GoogleMap

BIB - Librarything propose maintenant un webservice alternatif pour les jaquettes, comme c’est annoncé ici :

....cela pourrait être proposé aux anti-capitalistes, jusqu’à ce que Google ou Yahoo rachète LibraryThing…effectivement Librarything propose 1 million de couvertures libres : "A million free covers from LibraryThing : A few days ago, just before hitting thirty million books, we hit one million user-uploaded covers. So, we've decided to give them away—to libraries, to bookstores, to everyone. The basics. The process, patterned after the Amazon.com cover service, is simplicity itself: 1. Take an ISBN, like 0545010225 2. Put your Developer Key and the ISBN into a URL 3. Put that in an image tag, like so: 4. And your website, library catalog or bookstore has a cover."

BIB - AFI-OPAC 2.0 - (logiciel libre à destination des bibliothèques : Créer portail communautaire centré sur le fonds, s'appuye sur Moccam) - Bibliobsession » Interview d’Arnaud Lelache, PDG d’

Notices enrichies dynamiquement à partir de contenu moissonné sur Internet et des informations ajoutées par la communauté de lecteurs. AFI-OPAC 2.0 s’appuie sur le logiciel libre MoCCAM qui offre un mécanisme de filtres facilitant l’interface avec les SIGB du marché. Parmi les fonctionnalités les plus sympa: -Les profils : Plusieurs “portails” indépendants pour même base de données : faire un portail “jeunesse” ou “discothèque” avec un look, et des menus différents du portail général de la médiathèque, faire un portail communautaire et des portails individuels pour les bibs qui le souhaitent. -Les catalogues dynamiques : liste de nouveautés, le catalogue d’un fonds spécialisé, par requête, et lui entrée associée dans menu. -Récupération d’extraits sonores sur Amazon et bandes annonces Cinefil.com, et de biographies sur Wikipedia. -Dernier Avis Bibliothécaires : Mise en avant des avis professionnels et lecteurs via un menu . Liste des dernières collectivités équipées....

BIB - Bibliobsession » Du coverflow dans l’OPAC

Chouette manière de présenter des nouveautés ou des sélections sur le site de la bibliothèque comme en dehors… Ce billet de "Tame The Web" la Bibliothèque Cambridge propose une interface inspirée permettant de montrer des nouveautés. Il suffit pour tester de vous rendre sur le site et de cliquer sur les icônes violets ci-dessous : ben il existe pas mal de solutions qui demandent de s’y pencher un peu quand même. Je n’ai pas trouvé de widget aussi facile à créer que celui de Listal à partir d’un réseau social francophone mais j’espère bien que nos réseaux sociaux préférés (et nos prestataires) sont à l’écoute! En attendant, si vous voulez du coverflow dans votre site, j’ai fait une petite recherche: - sur Yaëlle blog on trouve un petit utilitaire appelé Pictureflow à télécharger. Il permet de créer son propre coverflow à partir d’images et de liens qu’il faut configurer. Vous trouverez aussi pas mal d’explication ici, et en français. __________________

2009

BIB - Médiathèque Intercommunale Ouest Provence - Résolument tournée vers les produits "open source" (Plateforme LAMP, Firefox, suite bureautique Open Office, messagerie Sendmail...

by 1 other
Démontre ainsi qu'une structure de Lecture Publique de grande taille peut favoriser, par les outils et les acteurs qu'elle mobilise, la pratique communautaire, le travail collaboratif et le développement (durable) des services à la population. Et ce, tout en réduisant les coûts de fonctionnement et d'investissement de son organisation. De même que le logiciel libre KOHA annonce bien des promesses, le portail du réseau des médiathèques Ouest Provence se veut désormais totalement ouvert"... > Jérôme POUCHOL > Directeur de la politique documentaire, > Chef de projet Koha

ISBN : si simple… et pourtant si compliqué - 6 commentaires - “ISBN-13 et "ISBN-10" avec ou sans tirets : On arrive donc à 4 ISBN “différents” à tester…

l’ISBN, a basculé vers l’ISBN-13 officiellement au 1er janvier 2007.Maintenant, les ouvrages ont donc un “ISBN-13″, d’ailleurs pour le moment “traduisible” en ISBN-10 tant que l’on reste dans le bloc préfixe 978. Mais la question est maintenant : quelle version de l’ISBN d’un ouvrage faut-il utiliser pour un interroger un OPAC ? Et l’on imagine déjà le problème avec des OPAC ne permettant de faire une recherche que sur un seul ISBN à la fois…En effet, pour certains d’entre eux, une recherche d’un ISBN avec ou sans tirets est différente (ex: Koha). On arrive donc à 4 ISBN “différents” à tester… Bref, les OPAC, c’est pas tous les jours la joie6 commentaires

Outil d’interopérabilité avec les OPAC - Bibli-otequ-es

Outil permettant d’interroger un OPAC de façon automatique. pour des recherches basées sur le critère ISBN. Avec pour objectif d’en extraire du MARC tout ce qu’il y a de plus exploitable. une quinzaine d’OPAC que je peux interroger et/ou faire un lien profond correspondant à une recherche par ISBN. Combiné aux logiciels SimpleServer et YazProxy par exemple, il est possible de créer une passerelle Web/Z39.50 et donc une infrastructure complète “MARC + Z39.50” et consorts (SRU/SRW).

Droits sur les notices et norme ISO 20775 - Bibli-otequ-es

On m’a récemment fait remarquer que certaines bibliothèques arguent du fait que les notices sont rattachées à des droits, ce qui empêcheraient “d’ouvrir vers l’extérieur” leur serveur Z39.50. Qu’en pensez-vous ? Que disent les contrats des fournisseurs de notices ? (ex: Électre)

Téléchargement ou streaming, quelle offre en ligne pour les bibliothèques - XG_BlogNotes

Face à la réduction annoncée de la production de compacts disques musicaux, les bibliothèques ou médiathèques doivent se préparer à proposer une offre musicale en ligne.Il est temps de cesser de considérer internet comme une concurrence aux bibliothèques. Proposer des ressources en ligne fait partie intégrante des missions d’une bibliothèque . Les six hypothèses évoquées ici par Dominique Lahary posent de manière lumineuses les enjeux mais je suis plus optimiste que son billet sur la place des bibliothèques . Les évolutions à venir seront probablement un remixage des scénarios qu’il évoque: orienter les usagers dans l’explosion documentaire du web, participer à la société de la connaissance en créant des articles synthétiques sur des sujets ainsi que proposer des ressources en ligne en les documentant et en leur donnant du sens au-delà du simple signalement.

Portail de BibliothèqueCalice68 (2009) - version enrichie et participative du catalogue des bibliothèques du Haut-Rhin - XG_BlogNotes » Archive »

nouvelle version du portail des bibliothèques du Haut-Rhin grâce à l’excellent travail d’AFI et des prestataires des SIGB de notre réseau en particulier Décalog, C3rb et Opsys. La grande évolution de cette nouvelle mouture est l’entrée du portail dans le web participatif ou encore web 2.0. Les bibliothécaires et les internautes peuvent désormais ajouter des avis sur un livre, un disque ou un film à côté de commentaires importés d’une source externe. De même vous pouvez proposer des tags ou mots-clés en plus de ceux existants sur le site pour enrichir les possibilités de découvrir des livres, disques et vidéos à travers ces tags. Une navigation à choix multiples Différentes améliorations ont été apportées à Calice68 pour faciliter encore plus la navigation et multiplier les occasions de découvrir des œuvres de manière inattendue. Ainsi en page d’accueil vous trouvez un nuage de tags et très bientôt un bandeau des couvertures présentant les derniers documents ajoutés dans Calice68.