public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tag bibliobsession

2013

BIB - Les bibliothécaires, médiateurs dans l’océan du web | Bibliobsession

Mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.

BIB - Des pirates box (piratebox) dans les bibliothèques ! | Bibliobsession

Distribuer des contenus sélectionnés en wifi, déconnectés d’internet (même si la bibliothèque peut par ailleurs proposer un accès wifi, qui peut le plus…. peut le moins !). , échanges hors-ligne non-marchands entre individus. Une pirate box est une manière pratique de partager le contenu d’un disque dur, ce qui est largement fait par les individus pour tous types de contenus, sous droit, ou pas. La vraie question de politique culturelle porte sur la dépénalisation de ces pratiques et sur le financement de la création .

BIB - Compenser le prêt des livres dans les bibliothèques : une logique perverse! | Bibliobsession

Que retenir de cet épisode ? Le plus inquiétant est que l’activité de prêt de documents par les bibliothèques est vécue par les ayant droits comme une concurrence devant donner lieu à une compensation d’usages supposés se substituer à des usages marchands. C’est l’argument principal de la Cour de Justice Européenne ! C’est un peu comme si les marchands d’eau en bouteille obtenaient des sommes de l’Etat au titre qu’un litre d’eau distribué au robinet via le service public de l’eau est un litre d’eau non vendu en bouteille… C’est aussi l’argumentaire employé lors des débats qui ont abouti à la loi française de 2003 sur le droit de prêt en bibliothèque. L’argument est connu et porté en bandoulière par les ayant droits : un livre prêté par une bibliothèque est un livre qui n’est pas vendu en librairie. Voilà qui rappelle furieusement les phrases contre les échanges de fichiers entre individus : « le piratage c’est le vol ». Les bibliothèques sont ici perçues comme une entreprise de piratage légalisé…

2011

BIB - NetVibes - E-veille DOC pour veiller en fonction du temps dont on dispose - BibliObsession

Remarquable univers Netvibes destiné aux professeurs documentalistes : e-veille DOC’ Académie Orléans-Tours. Son originalité ? Classer les sources non pas par thème mais pas…Temps de Cerveau Hebdomadaire Disponible pour la veille.

BIB - Ressources Numériques : des trésors derrière des forteresses - BibliObsession

Acheter pour d’autres des accès rares pour des contenus “naturellement” cachés derrière des murs payants, qu’on s’épuise ensuite à valoriser. .... Le meilleur moyen de “valoriser” (faire connaître) des contenus : Accès Libre quitte à vendre des services ensuite (= Freemium). ..Si contraire , difficulté d’accès à un monde clos, hétérogène, exclusif... et sélectionnés par un bibliothécaire inconnu… ...Tropisme de profession :la constitution de collections dans l’univers numérique...( le bibliothécaire est celui qui “donne accès” à des bases comme on achète un livre... ) Et nous acceptons des restrictions d’usages insupportables... ! L’enjeu : Elaborer avec eux des offres dans lesquelles l’usager final est respecté, où les bibliothécaires trouvent leur place et ...viable. C’est possible : ... ...N’est-il pas temps de se regrouper et de proposer une charte de l’usager des ressources numérique en bibliothèque ?

BIB - Buzz références littéraires - Quand "#bibliolefebvre" inspire des bibliothécaires… à la Bibliothèque de Fresnes

Vous n’avez peut-être pas entendu parlé de l’énième bourde M. Lefebvre, qui, décidément, n’en rate pas une. Sa dernière déclaration montre l’étendue de ses références littéraires. Elle a bien fait rigolé des milliers de personnes et donné lieu à un buzz sur twitter sous le tag : #bibliolefebvre dont Rue89 a récemment extrait la substantifique moelle, il y a de très belles inventions ! Le livre préféré de Frédéric Lefebvre ? Celui dans lequel il se replonge souvent ? Sans hésiter, il répond : « Zadig et Voltaire », car c’est une « leçon de vie ». Comme vous le savez, Zadig et Voltaire est une chaîne de magasin de prêt-à-porter pour femmes (et aussi pour homme, me souffle-t-on). Voilà qui donné l’idée à la Bibliothèque de Fresnes de profiter du buzz pour ressortir les classiques de la littérature ornés des meilleures créations de #bibliolefebvre !

BIB - 114 billets sont parus sur ce blog en 2010 - Pour 2011, une seule résolution« Bibliothèques [reloaded]

Ceux qui, de mon cru, m’apparaissent comme les plus importants... * Faut-il qu’une bibliothèque soit ouverte ou bleue ? * Les opac – Ergonomie : 1, Bidouillabilité : 0 * URL avec identifiant de session : brèves explications * Les offres d’emplois : parce qu’on a toujours mieux à faire * Export Unimarc XML avec Zotero * AtoZ – Quelques choix simples * Vous faites quoi pour l’environnement aujourd’hui ? * Le catalogue dans son labyrinthe * Bloguer, c’est écrire pour ne pas être lu * Décentralisation et autodidactisme comme principes pédagogiques en informatique * Le bouillon des bibliobsédés * En bibliothèque, il faut apprendre à faire du social * Le web des données * Et (pas) moi, et (pas) moi, et (pas) moi ? * 10 Bidouilla- et interopéra-bilité des opac – carte heuristique * Toi aussi, joue avec une ontologie * Date de retour d’un prêt – Ajouter à mon agenda

BIB - Témoignage : la Médiathèque de Bagnolet (page + profil FaceBook) « Livre-arbitre

La médiathèque de Bagnolet a ouvert une page, en plus de son profil. J La médiathèque a eu le parcours de beaucoup de bibliothèques sur Facebook : hésitation entre deux types de comptes (page ou profil). Cela s’est traduit par un parcours assez atypique. ... le profil a continué à être alimenté et à gagner en amis (plus de 2500 aujourd’hui !). La médiathèque dénombre entre 20 et 30 demandes d’amis supplémentaires chaque semaine, sans qu’aucune publicité particulière n’ait été faite. Que publier ? Un retour de trafic sur le site ? Gérer le mur Des formations Facebook pour les usagers ? ... Si nos pages Fb ne sont pas utilisées comme on le souhaite c’est peut-être parce qu’elles ne sont pas intéressante ou pas bien positionnées… À la Bpi on a une page institutionnelle et on va lancer des services et des identités numériques dans les prochains mois.

BIB - Comment veiller et faire de la médiation numérique efficacement avec Google reader et Diigo - BibliObsession

by 1 other
Mon dispositif de veille et de médiation est désormais stable et efficace. Il pourra peut-être vous intéresser pour mettre en place le votre. 1. Agréger et trier l’information : Google reader + les bonnes sources. 2. Veiller efficacement : compléments indispensables à Google Reader. 3. Définir son système de tag. 4. Indexer facilement avec Diigo 5. Rediffuser les contenus et construire des dispositifs de médiation numérique. Veiller comme dit Stiegler ce n’est pas surveiller, mais c’est prendre soin de la qualité de son attention pour la partager.

BIB - "Sens Critique" média social autour des oeuvres: Bibliothécaires, exercez votre Sens critique ! - BibliObsession

Je vous recommande chaudement Sens Critique. Ce média social autour des oeuvres est très bien fait et vient s’ajouter aux médias sociaux sur les livres. Non il n’y a pas que Babelio et Librarything, maintenant il y a aussi Sens critique et c’est ouvert aux livres, mais aussi, aux films, aux séries et aux jeux vidéos (bientôt la musique)! On est pas dans les créatives commons, mais les conditions générales d’utilsation sont tout à fait respectueuses des droits des membres . Voilà un média social exemplaire par sa simplicité d’usage, son ergonomie et son positionnement (Magnifique réseau donc, mais les seuls bibliothécaires que j’y croise sont des biblioblogueurs. Définissez votre identité numérique et allez mettre vos critiques sur Sens critique en mettant un lien vers vos blogs/sites de bibliothèques.

BIB - Formations à la médiation numérique dans les bibliothèques : pourquoi et pour qui ? - BibliObsession

Aujourd’hui, les formations sur le numérique dans les bibliothèques ont toujours deux angles : les outils (comment) ou les ressources (quoi). Jamais l’identification de communautés d’intérêt n’est abordée (pour qui), comme si ça allait de soi ! ... Il est grand temps d’enclencher le mouvement d’évolution de l’offre de formation continue dans les bibliothèques. Objectif : éradiquer le catalogage, au profit de stages intégrant une culture numérique au niveau de la stratégie de service d’une part et de l’autre sous l’angle des contenus et des dispositifs de médiation. Tout un programme, mais réflexion indispensable, à moyen et long terme me semble-t-il !

BIB - N’oublions pas les fondamentaux, Pierre aka Reup : Le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture... - BibliObsession

Faudrait voir à pas oublier les fondamentaux... Pour que les lecteurs viennent à la bibliothèque, il faut : # Qu’elle soit ouverte : Pas la peine de tergiverser, les horaires d’ouverture jouent très nettement sur l’attractivité des bibliothèques. Je sais que ça n’est pas très populaire, mais je n’ai pas inventé les remarques des lecteurs quant aux horaires trop restreintes. La suite sur son blog ! Il est clair que la médiation numérique, je le rappelle à chaque fois que c’est possible, est l’un des volets d’un projet de service plus global. On pourra faire des tonnes de journées d’études sur le troisième lieu, le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture. Il n’y a pas que des actifs, des gens qui travaillent, il y a les étudiants, il y a les retraités, il y a les chômeurs, même les mères au foyer ! Eh ben, je trouve que la bibliothèque ça pourrait être un bon lieu d’échanges, de rencontres, d’ateliers...

BIB - Carte de France des Bibliothèques Universitaires ouvertes le soir et le week-end - BibliObsession

problème des horaires d’ouverture des bibliothèques. Il est bon de regarder la réalité des chiffres sur ce point. Le Mémoire de fin d’étude signé Marie Déage (DCB 18) permet de le faire avec des données récentes. En effet, la demande est là, la volonté politique s’affirme, et de plus en plus de Bibliothèques se lancent dans des projets d’extensions de leurs horaires d’ouvertures, en particulier le soir et le Week-end. Ce mémoire fait le point sur ces projets, leurs moyens, leurs impacts. Voilà deux intéressantes cartes de France des BU ouvertes le soir et le week-end (cliquez sur l’image pour agrandir).

BIB - NetPublic » Enquête sur l’offre multimédia en bibliothèque jeunesse en France (2010) - BibliObsession

La Petite Bibliothèque Ronde (ex-Joie Par les Livres) plateforme sur la bibliothèque et sur l’univers de la littérature et de la culture jeunesse (basée à Clamart) publie un dossier d’analyse intéressant pour les EPN (espaces publics numériques) : « Enquête sur l’offre multimédia en bibliothèque jeunesse » (à télécharger à cette adresse en pdf, 18 pages). Ce document de synthèse de Nicolas Perisse et Jérôme Rivière s’intéresse à l’offre numérique de 12 bibliothèques dites « innovantes » en milieu urbain en France (Meudon, Noisy-le-Sec, Le Chesnay, Montpellier…) ; une étude effectuée à partir de visites et entretiens auprès des responsables multimédia de ces EPN (espaces publics numériques). Quelques conclusions provisoires apportées par cette étude : * « excellent » moyen d’attirer le public familial. ... * La considération de l’animateur multimédia par l’équipe permanente de la bibliothèque est à renforcer.

BIB - Ebrary ( ce modèle se nomme "Patron-Driven Acquisition" que l’on pourrait traduire par “acquisition conduite par les usagers”.) : Des bouquets aux acquisitions faites par les usagers, un nouvel équilibre à trouver 5/7 - BibliObsession

Le flux, l’abondance, l’accès libre financé en amont. Ebrary (récemment racheté par Proquest), tente de concilier ces modalités. - les usagers recherchent et consultent l’un des ebooks ( offre de dizaine de milliers de titres) cinq minutes sans faire encourir de frais à la bibliothèque. - fenêtre apparaît :souhaite continuer à accéder au livre numérique ?. - oui :la bibliothèque est créditée d’une utilisation de livre numérique,peut utiliser le livre 10 jours sans frais supplémentaire . - 4 utilisation d’un titre : “achat” automatique, et ajouté à la collection permanente de la bibliothèque, il devient alors accessible à tous les usagers. * 2 à 5 fois plus utilisée que l’offre pré-sélectionnée par les bibliothécaires * génère une audience 2 à 3 fois plus large que les celle constituée par les bibliothécaires (en visiteur unique par titre) * propose une répartition des sujets similaire à celle constituée par les bibliothécaires.

BIB - Contenus numériques : parier sur la médiation et les services 6/7 - BibliObsession

Les bibliothèques ne seront perçues comme des intermédiaires utiles que si elles combinent une valeur ajoutée en terme de médiation, de services, voire de contenus exclusifs par rapport à une offre commerciale grand public. Comment cela peut-il se traduire dans un modèle d’affaire ? .... L’exemple illustre que la médiation numérique peut en soi-même constituer une valeur ajoutée monétisable auprès d’un fournisseur de contenus. Plutôt que de vendre des contenus à l’acte, on propose aux usagers un accès illimité et on vend aux bibliothèques des services leur permettant de mettre en œuvre une médiation numérique efficace. .... On le voit le modèle mise sur l’idée que notre valeur ajoutée soit la diffusion et pas l’exclusivité des contenus, mais celle des services. Voilà une piste intéressante non ?...

2010

BIB - Bibliobsession » Comment cataloguer un livre en 1 minute et 43 secondes

Les bibliothèques ont compris aujourd’hui l’intérêt de récupérer des notices. Mais il existe de multiples manières : On peut par exemple se contenter de télécharger une notice Electre et tout refaire après à la main, en se disant, tout fier, “quel bande de nuls chez Electre : ils savent pas cataloguer!”. La bibliothèque de Fresnes, a vraiment rationaliser cette étap. Voilà ce que ça donne en vidéo : il ne faut qu’1 min 43 pour cataloguer une notice! Et il n' y a d’autres étapes après ! Leur système permet de récupérer une notice de gestion qui sera ensuite écrasée automatiquement par la notice issue de la BNF à sa parution (grâce au vendangeur d’Aloès). L’intégration des fichiers d’autorité de la Bnf permet une indexation matière également automatique. Les outils utilisés sont Aloès, Decitre et Zébrisvoici un diaporama qui répondra je l’espère à vos interrogations Il s’intitule Pourquoi privilégier la Bibliographie Nationale Française

"LinkWithin" - widgets à vous signaler pour vos blogs - Recherche Google

LinkWithin affiche le titre et l'image des "Messages similaires" à l'article que vous êtes entrain de lire à la fin de chaque Article du blog,

BIB - Bibliobsession : Comment utiliser les licences Creative Commons pour diffuser les archives sonores des bibliothèques ?

Nous avons donc, avec le juriste de l’établissement, étudié les licences creative commons et introduit dans nos contrats la mise sous licence creative commons la plus restrictive (mention de paternité, pas de modification, pas d’utilisation commerciale) de l’intervention par son auteur. La Bpi n’est donc plus détentrice des droits - c’est l’intervenant qui les conserve – mais elle est son premier canal de diffusion, en creative commons. Cette licence nous semble parfaitement correspondre à notre mission de diffusion large et gratuite du savoir et les intervenants y sont, dans l’ensemble, très favorables. Grâce à ces licences, les fichiers audios ou vidéos peuvent donc être téléchargés librement et cités, par exemple dans des blogs.

BIB - AFI Opac 2.0 - Portail : Couche Portail 2.0 (Open source) pour SIGB - Bibliobsession »

Portail pour structures de toutes tailles, de la petite bibliothèque associative à la médiathèque de grosse ville. Pourparler avec des grosses médiathèques utilisatrices d’ALOES, Orphée Media et Carthame Fonctionnalités sympa du portail : - Enrichissement automatique des notices de documents sonores ou video avec les extraits Amazon, les bandes annonces et les photos de Cinefil.com.. - Récupération dynamique de biographies sur Wikipedia. - Gestion de sitothèque et de RSS, élimination des liens morts, gestion de paniers automatique à partir de requêtes (générer automatiquement des listes de nouveautés pour une section et un genre, ou des listes par Classe Dewey et fréquence de prêt.) - Commentaires sur les livres gérés selon professionnel ou abonné. Un commentaire professionnel sur une notice peut ainsi alimenter directement un “blog” de coups de coeurs bibliothécaire. - Webservice qui permet de mieux gérer le script Greasemonkey Amazon pour firefox.

BIB - Blog "794 point 8" (indice dewey des jeux vidéos) - Du nouveau du côté des jeux vidéos en bibliothèques ! - Découvrez la petite bibliothèque vidéoludique - Bibliobsession

Utilisez 794point8 comme un catalogue, piochez dedans, constituez à votre tour votre sélection, ou proposez ce blog tel quel sur vos ordinateurs, intéressez-vous au jeu vidéo! Vous y trouverez de nombreux jeux commentés de manière précise et riche. Bravo pour cette chouette initiative ! Pourquoi ce blog ?: Peut-être par manque de légitimité culturelle, les jeux vidéo sont encore relativement peu présents aujourd’hui en bibliothèque. Mais la situation évolue. Le jeu vidéo prend peu à peu en bibliothèque le chemin de la bande dessinée, de la musique ou du cinéma qui sont aujourd’hui présents dans toute médiathèque. Ainsi, bien souvent, même des bibliothèques qui ne se pensent pas comme proposant du jeu vidéo à leurs usagers (car n’en achetant pas) en proposent tout de même puisque dans les faits on voit l’apparition d’une nouvelle façon de jouer : en ligne, directement dans le navigateur internet.

BIB - Mieux que la photocopieuse : le scanner dans la bibliothèque (Bookeye scanner KIC2) - Bibliobsession

Un outil qui me semble très intéressant à intégrer dans nos bibliothèques pour un usage public : un scanner!. Le Bookeye scanner KIC2 comporte un écran tactile permettant de s’envoyer des données scannées par mail, les télécharger sur une clé USB ou encore se les envoyer par ftp. En ces temps d’Hadopi (j’y reviendrai très bientôt), on ne manquera pas de rappeler que jusqu’à nouvel ordre, l’exception au droit d’auteur qui s’appelle “copie privée” existe toujours… Nous n’avons donc pas à interdire aux usagers de copier ce qu’il veulent dans nos bibliothèques. L’acte reste légal du moment que l’usager conserve le document pour un usage privé, mais ça ne concerne plus la bibliothèque qui est la simple origine de la copie : *En contrepartie, une partie du prix d’achat de certains consommables et appareils multimédia, est prélevée sous forme de redevance pour la rémunération de la copie privée.

BIB - Internet dans les bibliothèques : rien n’oblige à filtrer les contenus ni identifier les gens, alors que les bibliothécaires revendiquent la liberté et la gratuité d’accès à la consultation des documents sur place ! - Bibliobsession

La réponse Michèle Battisti de l’ADBS . Extrait : "Nulle obligation d’identifier les personnes ni même de filtrer les accès à l’internet ! . En cas de réquisition, les bibliothèques, les services d’archives et d’information abonnés à des FAI doivent remettre aux enquêteurs les logs de connexion et toute autre information habituellement recueillie. Il leur est recommandé de remettre aussi les chartes communiquées aux usagers et les informations destinées aux personnels." Références juridiques à jour, sur le site de l’IABD ! Il me semble que l’on vit dans une société déjà suffisament sécurisée pour ne pas que dans les bibliothèques publiques un geste aussi banal que celui d’enter pour aller consulter ses emails exige de s’identifier… Le Conseil Constitutionnel lors des débats autour d’Hadopi a consacré l’accès à internet comme un droit fondamental, n’est-il pas temps le rendre concret dans les bibliothèques ? Bibliothécaires, simplifiez vos procédures !

BIB - Bibliobsession » Rapport : "Learning Center (Les) : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche" (12.2009) par Suzanne JOUGUELET - Les Learning center sont des… bibliothèques universitaires moderne

Quelques éléments intéressants (notamment les exemples) dans ce rapport . Il y est fait le point sur les Learning center, cette tentative de renouveler le modèle de la bibliothèque à l’instar des idea store. Ce rapport est peu être décevant en certains points, mais aborde un point crucial : nous ne (pouvons) devons plus nous contenter d’exister aux yeux des usagers comme La “BU” à côté du service “TICE” à côté de “La direction des études” à côté du “Service Systèmes d’Information-ENT”,… . Il est devenu indispensable d’avoir une approche intégrative des services, et que cette dernière se traduise avant tout politiquement (j’ai envie de dire “marketingement”, d’où peut être le fait que ce terme de “learning center” me plaise; mea culpa…).