public marks

PUBLIC MARKS from bouilloire with tag livre

2015

Édition, auto-édition, compte d’auteur : quelles différences pour les auteurs ? - Les univers du livre

En outre, aucun auteur sérieux n'a décidé de quitter son éditeur pour s'autoéditer.

Ça me semble être un bon indicateur de taille de chevilles surtout :)

2013

Bêtisier : les pages cachées du Salon du Livre de Paris 2013

ou à la seule force de sa voix, comme le type véritablement passionné qui a fait la promotion d'Une plume au vent d'ouest, de Julien Gracq, au Théâtre de l'Île Saint-Louis.

Comme tous les ans...

2012

Team Alexandriz, ou les pirates qui rémunèrent l'ayant droit

« De toute manière, un système qui met en valeur le lecteur et l'auteur a tout compris. »

Il y a juste les trucs entre les deux qui vont tirer la tronche mais il faut peut-être qu'ils en prennent de la graine justement.

Edito : Un livre et 40 millions de connes, bien sûr.

Ce n’est pas le livre, au fond, qui compte, non, ce qui compte, c’est cette jeune femme qui lit ce qu’elle veut et ce qu’elle peut et qui demain recommencera, quitte à faire un meilleur choix. La lecture, c’est déjà la lecture.

Elles ont presque intérêt à faire un meilleur choix. Parce qu'après la vague Twilight, se payer celle-là ne laisse pas augurer du mieux pour la suite. Allez, bien emballé, je pense que le sujet de la coprophagie a toutes ses chances.

Forum SDGL - 6 : Internet fait bouger le droit d'auteur : actualités - Livres Hebdo

Autre sujet abordé au cours de la table-ronde : les mesures techniques de protection des œuvres. Les DRM divisent toujours le monde du livre, comme le remarque Jean-Claude Bologne, qui souligne cependant l’importance du sujet : « L’auteur a la maîtrise initiale de son œuvre, mais quand il le confie à un éditeur, c’est pour être lu, le plus largement possible. Autrefois, quand un livre était volé dans une libraire, l’auteur était d’une certaine façon content. Maintenant, le vol de livre peut se faire sur une grande échelle. L’auteur est divisé entre le désir d’être lu et celui d’être protégé. »

Et il arrive même à l'auteur de reprocher à celui qui vole de ne même pas lui offrir une critique pour compenser un minimum.

Stephen Colbert signe son troisième livre

Surtout connu du public pour ses participations au satirique Daily Show

Ça ne fait jamais que 7 ans qu'il a sa propre émission et qu'il est connu pour celle-ci. La Truthiness est somme toute relative.

Amazon dicte sa loi et asphyxie les petits éditeurs | Rue89 Culture

Maintenant, les lecteurs veulent tout, tout de suite. Je suis sidéré lorsqu’un habitué de librairie sort du magasin sans prendre la peine de commander le livre qu’il n’a pas trouvé en rayons... sous prétexte que la livraison est plus rapide sur Amazon.

Triste réalité, mais je fais pareil. Même si, derrière, je ne me précipiterai pas forcément pour entamer la lecture du livre en question.

Exclusif : Filippetti : "C'est l'éditeur qui fait la littérature"

"La ministre, pour sa part, est claire : « D'abord, il manque ce regard, qui doit venir de quelqu'un d'autre. Si vous êtes en auto-édition, dans un contexte de relation uniquement avec des lecteurs, c'est autre chose. Deuxièmement, comment faire pour diffuser cette œuvre ? »

Eh bien… Twitter, Facebook, un blog, les réseaux sociaux du livre existant, le web marketing…"

Ou Amazon, et on voit bien le bordel que c'est devenu aux USA. Une fois le tri fait, quel pourcentage d’œuvres vraiment utiles reste-t-il parmi les milliers de merdes à l'orthographe et au style du niveau d'un élève de primaire produites par des gens se croyant talentueux et envoyant leurs potes arroser le web d'avis élogieux ?

Premiers résultats : liseuse ou tablette ? | Carnet de notes

"Ceux qui ont une tablette LCD voudraient lire pour moitié sur une liseuse. Ce peut être de l’insatisfaction ou de la curiosité, et l’échantillon est faible. Par contre ceux qui sont déjà sur liseuse n’ont aucune volonté de lecture sur tablette. Ça se confirme chez ceux qui ont déjà les deux : pour la lecture de livre c’est une liseuse qu’il faut." Puisqu'on vous le dit !

2011

Une liseuse pour le livre numérique | Carnet de notes

by 1 other
Encore un retour d'expérience dont la lecture est conseillée aux réfractaires qui parlent sans savoir :)

L'alternative au lecteur ebook : le papier, avec .2 ? ActuaLitté - Les univers du livre

"En Angleterre, on l'a nommé le Flipback, et il est clairement présenté comme plus petit et plus léger qu'un lecteur ebook." Je ne vois pas le rapport avec les livres électroniques... ça n'est pas parce qu'il est plus petit qu'il n'occupe pas une place physique au final. Puis c'est pas demain la veille qu'ils vont sortir un Peter F. Hamilton dans ce format (déjà qu'en livre standard c'est peu pratique).

La France encore réfractaire à l'achat de livres électroniques

1 comment
"seuls 13 % des Français ont déjà téléchargé un livre électronique depuis un kiosque en ligne." Ça, ça veut dire qu'on n'est pas comptabilisé vu qu'on n'achète pas en France.

2010

Usage des majuscules en français - Wikipédia

by 1 other
« sur la couverture d’un livre, par exemple, le graphiste peut décider de n'employer que des bas de casse (minuscules d’imprimerie), même dans les noms propres ; il peut mettre des majuscules à tous les mots ou même utiliser systématiquement les capitales sur toute la page. […] Il ne convient pas, dans un texte, de restituer l’effet visuel, esthétique ou calligraphique, car il faut demeurer fonctionnel et neutre. Pour cette raison, on ne doit jamais se fier à la façon dont on a orthographié ou présenté le titre d'un livre ou d'une revue sur la page de couverture, voire le titre d’un film sur le générique. Il est préférable d'appliquer intégralement les règles de la majuscule, qui régissent l’emploi des titres dans un texte. ». Vu qu'il vient d'y avoir débat au sujet de la majuscule à incube.

2009

The Book Cover Archive

by 7 others (via)
ça donne envie d'aller hanter une librairie ou une bibliothèque un site comme ça

2008

Rant: Twilight's Hidden Morality Plays

"Along the way, Edward increasingly takes away Bella's agency: he stalks her, watches her sleep at night, drives her everywhere, isolates her from family, limits her movements, and carries her off at the drop of a hat. While critics have mostly ignored the underlying misogyny, many web comments and reader reviews have mentioned that Edward's behavior evokes that of an abusive partner. Were he not a vampire, he would be in prison." Roooh j'adore le ton de cet article :) C'est exactement ce que je pense d'Edward ! "Her ear for dialogue and capacity for action is stronger than her description, and the books will likely be that rare creature — better in film than on paper." Je pense aussi.

2007

bouilloire's TAGS related to tag livre

base de données +   Colbert +   couverture +   critique +   film +   français +   internet +   lecture +   marque page +   nabaztag +   paris +   retroéclairage +   sortie +   Stephenie Meyer +   twilight +