public marks

PUBLIC MARKS from babils with tag société

September 2005

Phersu: "Provocations"

Pamuk est inculpé au nom de l'article 301.1 du Code civil, qui prévoit une peine de 6 mois à 3 ans de prison contre toute personne qui « humilie l’identité turque, la République, les institutions et organes de l’état ». Il sera jugé le 16 décembre prochain.

August 2005

Libération : Quitter la France pour mieux respirer

«Je suis très heureux d'être né ici, d'avoir pu faire des études et pas les boulots pourris de mes parents. Mais en ce moment tout ça part en couilles : les réformes de l'université, la folie Sarkozy... Je me barre définitivement s'il passe en 2007.»

Libération : A Flint, General Motors a mis le frein moteur

A Flint aujourd'hui, la seule industrie en expansion est celle des Eglises protestantes, dont le nombre dépasse la centaine. Beaucoup de fidèles leur donnent jusqu'à un quart de leurs revenus. «Ma soeur laisse 30 % de son salaire au révérend baptiste, dit Ernest Brown, mais elle est très croyante.» Ces dons sont aussi une forme d'assurance contre la précarité, car nombre de ces Eglises ont mis sur pied des programmes d'aide : nourriture, vêtements gratuits, etc., tout en incitant leurs bénéficiaires à manifester bruyamment pour les points de vue conservateurs, très en pointe à Flint.

July 2005

Défense du libre examen

C'était autrefois, pour René Pommier, au nom du respect dû à Dieu que les religions entendaient autrefois interdire aux incroyants de s'exprimer librement. Aujourd'hui c'est au nom des droits de l'homme. Autrefois on criait au sacrilège, on criait au blasphème; aujourd'hui on crie au racisme, on crie à l'intolérance. Critiquer et combattre les religions est et restera toujours pour les incrédules non seulement un droit inaliénable, mais un devoir impérieux tant que ces religions resteront oppressives.

Le Monde.fr : Chronique d'une exaspération ordinaire, par Jean-Louis Andreani

EDF-GDF doit se préparer à l'ouverture du marché à la concurrence, donc avoir une trésorerie saine, donc des clients le petit doigt sur la couture du pantalon. D'ailleurs, inutile de se faire d'illusions : on nous prévient que tous les prestataires qui viendront sur le marché se comporteront de cette façon. Au moins les choses sont claires. On avait pourtant cru entendre la Commission de Bruxelles soutenir, depuis des années, que l'ouverture des services publics à la concurrence servait à protéger les intérêts du consommateur. Sans doute un malentendu..

Phersu: Flegme

Et ensuite, on s'habitue. On entend des arguments conséquentialistes. Selon ces calculs, il vaut quand même mieux mourir innocent assassiné de huit balles de la police dans la tête que mourir innocent sous des explosifs et des clous. Et la facilité avec laquelle on oublie vite la tradition de policiers non-armés passe presque inaperçue. La presse a été étrangement rapide à jouer l'apologie raisonnable ("de Menezes n'avait qu'à pas courir", c'est regrettable mais on n'y peut rien, c'est comme ça, tant pis). La stratégie est souvent de nous rappeler que chacun de nous aurait fait le même calcul, et on oublie alors le scandale dans l'accident qui en résulte.

Libération : L\'islam selon Sarkozy ou Ramadan, «ça suffit»

Cette collusion de fait piège les fidèles de l'islam : «La religion devient un mode d'emploi pour exister», analyse Dounia Bouzar. En dehors du saint texte, pas de salut, la soumission aux rites conditionne tous les aspects de la vie.

Mathilde: <p>Il travaille pour ONet, la ...

by 1 other
Non, rien que de la honte et du chagrin pour ceux qui nettoient et pour qui le sigle Anar de petits bourgeois parisiens frileux en mal d'identité doit signifier pire que le capitalisme qui leur offre une paie de misère.

La république des livres: Vous avez dit "populiste" ?

Le populisme en littérature, selon l'association qui veut en perpétuer l'esprit, c'est une oeuvre taillée dans le réalisme social en mettant la littérature à la portée des plus humbles. Selon le réglement, les personnages doivent être des gens du peuple, et les décors s'inscrire dans des milieux populaires dont se dégage une authentique humanité. Surtout, ils devront se préoccuper de la société et des individus au sein de la société ; les héros "attentifs à leurs préoccupations intimes" ont peu de chance de recevoir les 3 750 euros du prix.

June 2005

Libération : Bac + 7, profession stagiaire

(via)
Si les stagiaires sont si nombreux, c'est parce qu'ils ne sont pas paresseux justement et que, quitte à ne pas trouver de véritable emploi, autant s'occuper et ajouter sur son CV une énième «expérience»... mais une expérience sans valeur car, lorsque les employeurs réclament de jeunes diplômés avec «au moins deux ans d'expérience professionnelle», les stages cumulés ne comptent pas !

Libération : Une pauvreté laborieuse

Au final qu'obtient-on ? Une politique sociale qui exige de ses bénéficiaires qu'ils soient employés : les pauvres reçoivent une allocation parce qu'ils travaillent. Ils sont considérés comme «méritants», aux yeux de ceux, de plus en plus nombreux, qui voient dans l'emploi la garantie de la bonne volonté des «assistés».

sophil de l\'eau

"Si t'as pas les moyens de vivre à Paris, va en province. Et puis c'est quoi de vouloir avoir un appartement ? Regarde quand j'étais jeune je gagnais moins que toi (en anciens francs bien sûr) et maintenant ça va. Sois patiente, retourne vivre chez tes parents, un jour tu prendras ma place".

Libération : Des risques de brader les contrats CDI

Mais, surtout, cela transformerait la relation salarié-employeur en un échange purement commercial. Renvoyer ainsi aux salariés le message qu'ils ne sont que des mercenaires que l'on remercie a à la première occasion n'est peut-être pas la meilleure façon d'améliorer la compétitivité de l'entreprise.

The Snowsuit Effort - Keith

by 3 others (via)
They live on the streets of Detroit.

Le Monde.fr : La nouvelle génération de cadres face à la "société de défiance"

"Pour nos interviewés, il n'y a dès lors plus à tergiverser, écrivent les auteurs de l'étude, il va falloir choisir : soit continuer de se leurrer, de blâmer la mondialisation et la globalisation, la crise économique et l'impuissance des politiques, soit convoquer notre histoire et se livrer une fois pour toutes aux indispensables processus de libération et d'exorcisation de la mémoire française. En somme, le purgatoire... ou la purge."

Le Monde.fr : "On est les enfants des fous. Bien sûr qu'on est sages ! La folie, c'était leur luxe..."

by 1 other
"Bernard-Henri Lévy proclamait "je suis le fils naturel d'un couple diabolique : le fascisme et le stalinisme". Aujourd'hui, Michaël Youn dit "je suis le fils du néant". Voilà où nous en sommes."

Lâche l’affaire, camarade, le vieux monde est derrière toi

Nous aurions tant aimé que cette génération, celle de nos parents, donne naissance à des grandes figures intellectuelles, aussi illustres que celles qui se sont affirmées après guerre. Max Gallo posait cette question dès 1983: "Où sont les Malraux? Où sont les Gide, les Alain, les Langevin d’aujourd’hui?" Las, on les attend toujours. […] Les figures des années 1970 ont apparemment compris qu’il valait mieux convoiter une chaise chez Pivot qu’une chaire au Collège de France.

May 2005

Blogueurs et responsabilité - Journal d'un avocat

by 2 others (via)
Je vais donc, pour illustrer mes propos, imaginer un personnage pour lui faire subir les pires avanies, disons un chef d'entreprise dans le domaine du blog, que j'appellerai Louis Le Grand, connu pour être un grand amateur de parapente, et PDG de la société d'hébergement de blog SeptInclus S.A.

Finkielkraut et le grand écart

Nous vivons sur internet et qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que "Big Brother is watching you" et qui est "Big Brother", ce n’est pas l’Etat, ce n’est pas le pouvoir, ce ne sont pas les politiques, c’est la société planétaire elle-même. ... Internet, si vous voulez, c’est l’introduction de la surveillance et de la délation généralisée. Je m’adresse à un certain public, un autre public me regarde, un autre public peuplé de communautés repliées, elles-mêmes, sur leurs propres griefs et qui n’entendent que ce qu’elles ont envie d’entendre pour précisément conforter leur violence et leur amertume.

Mesquineries et vraies souffrances, Une ligne pour la France à bout, Sophie des Deserts

(via)
Il y a aussi de grosses colères contre la SNCF, les arnaques internet, les syndics, La Poste, le gouvernement. Des paranos, des hargneux en ligne, avec des kilos de dossiers sur les genoux, qui menacent, si ça continue, d’aller directement chez «Alain Courbet» (NDLR, Julien Courbet, l’animateur de «Sans aucun doute» sur TF1). Ils sont «victimes» du bruit, d’une cabale, des voisins, de la Sécu, des médecins, de la justice, des cons… Ils sont victimes tout court, et ça suffit. En 2005, c’est presque un statut, un moyen d’exister.

April 2005

Brève histoire de la légitimité

Sous le crépi juridique qui les consolide, les fondements de la légitimité sont donc sociologiques. La loi consacre l’« autorité naturelle » que la société reconnaît dans les personnes qui appartiennent à une « aristocratie » (« pouvoir des meilleurs », αριστοι) ; et pour reconnaître les « meilleurs » chaque société use de critères spécifiques (naissance, maintien, langage, éloquence, vêtement, diplôme, compétence, âge, beauté etc.).

[Big Bang Blog] - Le samedi c’est copies

by 1 other
Mariam vient de Côte d’Ivoire. Je ne sais pas si ses ancêtres lointains ont eu à « briser leurs chaînes », ni s’ils ont « fait des émeutes ». Je ne sais pas quand sa famille est arrivée en France, ni si elle parlait plutôt le baoulé, le haoussa ou le mandingue à côté du français officiel. Je ne sais même pas si Mariam est née ici, ou là-bas. Et je ne sais pas comment noter ce passage, où elle a tout faux en ayant tout bon. Et réciproquement.