public marks

PUBLIC MARKS from assr38 with tag "base élèves"

25 March 2008

Journée nationale pour le retrait de Base-élèves le 2 avril 2008 « Le collectif contre Base Elèves 38

Base Élèves est une sorte de casier scolaire qui suit l’enfant, l’enferme dans ses difficultés passées. Il se situe dans la droite ligne du rapport INSERM qui pour prévenir les comportements déviants préconisait la détection des troubles mentaux dès la crèche et du rapport Bénisti qui prônait le dépistage précoce des comportements déviants. Pour toutes ces raisons, nous nous opposons à la mise en place de Base Élèves et appelons à la tenue d’actions le 2 Avril 2008. Une manifestation aura lieu le 2 avril 2008 à Grenoble, Place Félix Poulat à 16h. * voir http://baseeleves38.files.wordpress.com/2008/03/manif_2-avril_grenoble_version25mars2008.pdf * http://baseeleves38.files.wordpress.com/2008/03/appel_2-avril_version25mars2008.pdf

24 March 2008

Compte rendu de la réunion d’information à la maison du tourisme de Grenoble le mardi 12 février 2008 « Le collectif contre Base Elèves 38

Des parents et des directeurs témoignent de la situation dans leurs écoles. Ils souhaitent dépasser le cadre scolaire pour élargir le débat. Pour la LDH, la généralisation des fichages dans tous les domaines est un instrument de contrôle social. Elle alerte l’opinion publique : qui peut affirmer que ces fichiers ne seront pas utilisés à d’autres fins que la gestion scolaire ? Jusqu’à présent, le livret scolaire appartient à la famille, alors que ce fichier le fait désormais appartenir à l’état. Des quelques informations sur le livret, ce fichier passe à une soixantaine de champs, avec des évolutions possibles Il définit l’enfant par d’autres critères, il demande aux enseignants de jouer un rôle nouveau. Sans débat, sans réflexion sur la nécessité de conscience humaine pour contrôler les dérives. Un directeur souligne le danger de mettre à mal la confiance entre les divers intervenants du système éducatif et avec les familles. Des travailleurs sociaux s’engagent à ne pas collaborer à l’utilisation de ce fichier. D’autres fichiers, Base-enseignants et Base-écoles sont en préparation et risquent d’instituer une mise en concurrence entre les acteurs au sein de l’école et entre les établissements. Les élus de la municipalité de Grenoble présents exposent les insuffisances du Ministère de l’EN envers les recommandations de la CNIL, les défauts de sécurité du dispositif, le manque d’information aux parents et l’accès à ce fichier par d’autres ministères. Par un vœu du Conseil municipal le 25 juin 2007, la municipalité exprime son opposition à Base-élèves et déclare qu’elle n’utilisera pas ce logiciel. Des participants souhaitent relier le refus de Base-élèves avec les autres fichages en cours, la vidéosurveillance, les tests ADN, la biométrie et le développement des diverses techniques de suivi des personnes.

Compte rendu de la reunion contre base eleves le vendredi 25 janvier 2008 salle 150 la-villeneuve grenoble « Le collectif contre Base Elèves 38

Compte rendu de la reunion contre base eleves le vendredi 25 janvier 2008 salle 150 La Villeneuve grenoble Quelques phrases-clés de la soirée * BE est le fichage de trop, qui doit faire prendre conscience du danger du fichage dans notre société. * 6,5 millions d’enfants sont fichés, leurs parents, les employeurs, les personnes autorisées à venir chercher les enfants à l’école … soit 17 millions de personnes ! * Avec Base élèves, plus de possibilité de résistance humaine : un clic et on a la liste des étrangers, des enfants handicapés ou suivis par la psychologue scolaire … * Inutile d’essayer d’amender le fichier, de ne renseigner que certains champs, de mettre « inconnue » à la case « nationalité » : il faut refuser de renseigner ce fichier car une fois l’état civil de l’enfant entré, d’autres champs pourront être ajoutés par le ministère, l’inspecteur, un nouveau directeur plus zélé que votre directeur actuel … * Tout fichier est piratable, et en plus l’amateurisme informatique du ministère fait froid dans le dos. * Un enfant peut être fiché dans Base Elèves sans qu’on ait informé les parents ni demandé leur autorisation ni même fait remplir un document demandant les renseignements. * Où est l’autorité parentale ? Où est l’intimité de l’enfant ? Où est le secret médical ? Où est le secret professionnel ? Où est l’éthique ? Avec BE, tout le monde peut tout savoir sur tous les enfants de tout le territoire ! * Base Elève recueille des données qui sont inutiles à l’action administrative : c’est un recensement qui ne dit pas son nom, un fichage généralisé de la population. * Actuellement, un avocat travaille sur BE : il se pourrait que ce fichier soit reconnu » illégal et portant gravement atteinte à l’intérêt public » * Un enseignant : « c’est la 1° fois en 30 ans de carrière que l’administration me demande quelque chose que ma conscience m’interdit de donner : je me sens un devoir de désobéissance civile. * Les enseignants aux parents : vous pouvez faire beaucoup contre BE, on a besoin de vous. Plusieurs fois quand les parents se sont opposés à BE, l’administration a reculé.

Communiqué de solidarité avec les directeurs menacés de sanction le 17 mars 2008 « Le collectif contre Base Elèves 38

L’intersyndicale PAS 38, SNUIPP 38, SUD éducation 38 et CNT éducation 38 dénonce le recours aux forces de l’ordre de la part de l’administration face à une réaction citoyenne liée au respect des libertés individuelles alors que le système Base Elèves se met en place autoritairement sans aucun débat public. Elle condamne fermement les pressions exercées par le Secrétaire Général de l’Inspection Académique et les menaces de sanction proférées à l’égard des collègues chargé-e-s de direction et affirme qu’elle veillera à ce qu’aucun retrait de salaire ne soit effectué, ni aucune sanction prise. Nous, les syndicats PAS 38, SNUIPP 38, SUD éducation 38 et CNT éducation 38, exigeons l’arrêt immédiat de la procédure de retrait de salaire entamée à l’encontre des directeurs et directrices le lundi 17 mars. Nous estimons que dans le contexte actuel de contestation qui entoure l’installation de Base-Elèves il leur était impossible de forcer physiquement et sous l’intervention brutale des forces de police le barrage opposé par des parents d’élèves (dont certains de leurs écoles), sont retournés effectuer normalement leur service dans leur école. Nous réaffirmons être solidaires de toutes et tous les collègues qui pourraient être inquiété-e-s pour s’être positionné-e-s contre la Base Elèves.

Communiqué du MRAP le 21 Mars 2008 contre la xénophobie d’Etat dont base élèves est un élément « Le collectif contre Base Elèves 38

Ficher les enfants et leur famille, les étrangers, mais aussi les pauvres, les tout jeunes, les moins jeunes…..C’est ce que tentent de mettre en place : • « base élèves » qui vise à recenser tous les élèves dont les élèves d’origine étrangère, sous couvert d’un meilleur suivi des enfants, • l’inscription au brevet des collèges qui distingue les candidats « français » et « étrangers » • la carte d’identité exigée illégalement comme à Nice pour l’inscription des enfants à l’école, la loi de prévention de la délinquance avec son décret du 14 février 2008, qui permet aux maires d’établir un recensement des enfants soumis à l’obligation scolaire et à repérer leur absentéisme, à donner des avertissements et des sanctions éventuelles aux parents, à quoi s’ajoute le marquage génétique avec l’ADN, la biométrie….. • la mise en place d’Etablissements Pénitentiaires pour Mineurs, accompagné d’un projet d’abaissement de la majorité pénale de 18 à 16ans.

Vers une journée nationale de mobilisation contre base-élèves, mercredi 2 avril 2008 « Le collectif contre Base Elèves 38

Le Conseil Fédéral de Sud-éducation du 14 mars a décidé de faire du mercredi 2 avril 2008 une journée de mobilisation décentralisée contre la mise en place sur l’ensemble du territoire du fichier Base-élève, appareil de fichage et de stigmatisation des élèves. Différents collectifs locaux [1] appellent déjà à manifester ce jour-là leur opposition à BE1D : * le Cirbe (Collectif isérois pour le retrait de base élèves) appelle à une manifestation à Grenoble Place Félix Poulat à 16h, * à Marseille, le rassemblement aura lieu le 2 avril à 14h devant le parc Chanot, * à Sainte Affrique, * à Rennes…

19 March 2008

Images/Videos « Le collectif contre Base Elèves 38

Une vidéo sur le collectif CIRBE à l’école Lesdiguières

Lutte contre base élèves à Grenoble : Présentation du Collectif Isérois pour le Retrait de Base-Elèves (CIRBE) « Le collectif contre Base Elèves 38

Le Collectif Isérois pour le Retrait de Base-élèves (CIRBE) est né fin janvier 2008 à l’initiative de quelques parents d’élèves refusant que leurs enfants entrent dans Base-élèves. Ils ont été aussitôt rejoints par des organisations qui se battaient depuis longtemps contre Base-élèves : la Ligue des Droits de l’Homme, le syndicat d’enseignants SNUIPP. Deux réunions publiques ont été organisées (le 25 janvier 2008 et le 12 février 2008), des documents d’informations diffusés, des manifestations menées pour empêcher la tenue de réunions d’information ou de formation des directeurs sur BE.

Un article d’Albert Jacquard contre Base Elèves « Le collectif contre Base Elèves 38

«L’actualité apporte plutôt des exemples d’enfermement dans la logique sécuritaire. Le plus inquiétant est donné par les recherches en vue de dépister le plus tôt possible les enfants « à risque », c’est-à-dire susceptibles de devenir des délinquants. Dès l’école maternelle, quelques experts seront chargés de cette détection qui permettra de surveiller avec une particulière attention les individus potentiellement dangereux, ou même de les soumettre préventivement à des traitements médicaux. Ainsi l’ordre sera préservé. .... « Je suis celui que l’on me croit », dit un personnage de Pirandello. Mieux encore serait: «Laissez-moi devenir ce que je choisis d’être.» Extrait de “Mon utopie” d’Albert Jacquard, pages 192/193, éditions Stock, 2006 Extrait du kit contre base élèves http://baseeleves38.wordpress.com/kit-contre-base-eleves/ C’est exactement la société que prévoyait Aldous Huxley dans son roman “Le Meilleur des mondes”, une humanité où chacun serait défini, catalogué, mis aux normes.

12 March 2008

Base élèves: Dans l’Isère, les formations des directeurs sur base élèves ne se passe pas sans heurts « Resistance’38

Base élèves: Dans l’Isère, les formations des directeurs sur base élèves ne se passe pas sans heurts Dans l’Isère, les formations des directeurs sur base élèves ne se passe pas sans heurts. Quelques articles sur indymedia Grenoble : http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=1&droiteA=1&numpageA=1&id=6362 Les blocages de formations des directeurs/trices d’école à Base élèves ont repris ce lundi. Base élèves est un outil informatique de fichage centralisé des enfants de maternelle et de primaire. Voir ici, là et là pour les épisodes précédents : http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&id=6229 http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&id=6262 http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=1&droiteA=1&numpageA=1&id=6349 Un blocage a probablement réussi ce matin à Varces (à moins qu’il n’y ait eu un discret repli des intéressés dans une autre salle ?), tandis qu’un autre tombait à l’eau devant le CRDP à Grenoble : formation déplacée ou annulée (a priori, toutes les formations devant avoir lieu au CRDP sont annulées pour cette semaine - c’est à dire déplacées ailleurs). Un second blocage a eu lieu à l’inspection de Grenoble 2 l’après-midi, au cours duquel les directeurs/trices, empêchés de rentrer dans l’immeuble, ont fini par rentrer chez eux. A noter que l’académie de Grenoble, montrant une fois de plus son ouverture démocratique au dialogue, a fini par envoyer la police sur les bloqueurs. Manque de chance, cette fois-ci, ce sont les CeRbèreS qui ont fait chou blanc, puisqu’ils sont arrivés après la fin du blocage… contact du Collectif Isérois pour le Retrait de Base élèves : baseeleves@gmail.com

Lutte contre base élèves à Grenoble : Présentation du Collectif Isérois pour le Retait de Base-Elèves (CIRBE) + Kit de lutte contre Base Eleves

Le Collectif Isérois pour le Retrait de Base-élèves (CIRBE) est né fin janvier 2008 à l’initiative de quelques parents d’élèves refusant que leurs enfants entrent dans Base-élèves. Ils ont été aussitôt rejoints par des organisations qui se battaient depuis longtemps contre Base-élèves : la Ligue des Droits de l’Homme, le syndicat d’enseignants SNUIPP. Deux réunions publiques ont été organisées (le 25 janvier 2008 et le 12 février 2008), des documents d’informations diffusés, des manifestations menées pour empêcher la tenue de réunions d’information ou de formation des directeurs sur BE.