public marks

PUBLIC MARKS with tag lang:fr

February 2008

Walden ou la vie dans les bois - Wikisource

by sbrothier & 1 other

L’opinion publique est un faible tyran comparé à nos propres opinions privées. Ce qu’un homme pense de lui-même, voilà ce qui détermine, ou plutôt montre, son destin.

L'Encyclopédie de L'Agora: Henry David Thoreau

by sbrothier & 1 other (via)
"Si Thoreau est à sa manière un ermite-vagabond, sa démarche apparaît avant tout fondée sur un constat d’ordre social : celui de la servilité d’un genre de vie centré sur le travail et un économisme utilitaire désenchanteur de monde. Gagner sa vie en échinant son existence. Thoreau l’ascète réhabilite quant à lui le principe d’une joie contemplative, liée à un usage poétique de l’espace.

Besmashed, le pong remis au goût du jour - Giiks.com, le blog des imodiens et des adeptes du multimedia en mobilité

by sbrothier
Une balle, deux raquettes, ça vous dit quelque chose ? Pong bien sûr ! C’était l’un des premiers jeux vidéos populaires, une sorte de jeu de tennis assez primitif. Aujourd'hui le jeune studio Français GamePulp est heureux de vous présenter son premier né : Besmashed !

Le Houellebecq - type, motion, typographie, cinétique, animation - Dailymotion Share Your Videos

by sbrothier
Fabrice luccini dans un élan de virtuosité littéraire, pendant une emission de radio, parlant de michel Houellebecq, retranscrite en typographie cinétique

January 2008

The trendy Girl

by sbrothier & 2 others (via)
fashion, beauty, home & lifestyle for trendy girlz

December 2007

utopod

by sbrothier & 5 others
Un podcast littéraire * Écoutez vos auteurs favoris * Abonnez-vous gratuitement Un projet ambitieux à soutenir * Faites un don * Parlez d’utopod autour de vous Une vitrine pour les auteurs * Notre offre * Nos exigences Un site en complément * Le résumé des émissions * Une plateforme de communication * Les archives des émissions * Le moyen de nous contacter Une grande famille * Les créateurs d’utopod * Les complices d’utopod * Les liens d’utopod

November 2007

Villiers: "Monsieur le magistrat, je vous demande des excuses" | Rue89

by bader
Monsieur le magistrat, je vous demande des excuses. M. le magistrat, Je suis profondément blessé par vos propos. J'habite le 9-3, dans une très grosse verrue, immonde, parmi celles qui "parsèment le paysage suburbain de notre belle France" comme vous dîtes. Désolé ... M. le magistrat, pensez-vous réellement, que nous ne soyons pas capables de lire la presse? Croyez-vous sincèrement que "ces lignes n’ont heureusement aucune chance d’être lues dans le 9-3"? L'école française, M. le magistrat, nous a donné les armes pour comprendre votre plume. Soyez-en sûr, mes yeux sont comme les vôtres. Ils n'ont besoin d'aucun décodeur, rien n'est plus crypté pour nous que pour vous.