public marks

PUBLIC MARKS with tag constitution

19 May 2005

Libération : Une campagne au pied du mur

by babils
Pour un peu, on en viendrait à souhaiter la victoire du non afin de calmer cette excitation. Pour que ceux que les slogans ont grisés constatent les conséquences réelles de leurs choix. Pour qu'ils se rendent compte par eux-mêmes que leur maximalisme fédéraliste a servi de marchepied aux souverainistes. Qu'ils en viennent par l'expérience à la conclusion qu'il aurait mieux valu engranger les avancées du TCE par rapport au traité de Nice plutôt que de se faire plaisir avec le non sans penser à la suite...

18 May 2005

Libération : La Constitution et le mythe du plan B

by babils
Au coeur des débats, ce sera cependant le futur président de la République qui mènera le jeu en notre nom. Peut-être sera-il plus social que Jacques Chirac, s'il sort des rangs du non de gauche, peut-être serait-il au contraire plus libéral que lui, s'il s'appelle par exemple Nicolas Sarkozy, hypothèse que la profonde déchirure actuelle de la gauche facilite grandement.

17 May 2005

Brain Not Found - Mars Attac

by François Hodierne & 1 other (via)
"On ne peut que féliciter Attac pour cette affiche de bon goût. Aucun cliché, aucun amalgame débilisant, aucun protectionnisme. Bref, aucune démagogie."

Brain Not Found - Weblog

by babils & 1 other (via)
On ne peut que féliciter Attac pour cette affiche de bon goût. Aucun cliché (Anna, Slovaque, massage), aucun amalgame débilisant (Slovaque, prostitution, mafia), aucun protectionnisme (chez moi, 20% de chômage alors je suis venue travailler en France). Bref, aucune démagogie.

16 May 2005

arguments inédits en défaveur du projet de Constitution européenne

by fredbird & 3 others
De prime abord naturellement favorable au projet de Constitution européenne – un « oui du cœur » –, j’ai passé tout le temps de la campagne à l’intérieur de l’un des principaux états-majors du Oui jusqu’à ce que, progressivement confronté au texte lui-même par la nécessité de répondre aux arguments du Non, j’en vienne à réaliser que ce projet de Constitution était dangereux pour la démocratie républicaine.

arguments inédits en défaveur du projet de Constitution européenne

by therm & 3 others (via)
A 15 jours de l'échéance électorale du 29 mai, je crois de mon devoir de citoyen d’apporter au débat public quelques éléments tirés de mon expérience personnelle. Je n’en ai pas eu la force auparavant, je le fais maintenant sans plaisir. De prime abord naturellement favorable au projet de Constitution européenne – un « oui du cœur » –, j’ai passé tout le temps de la campagne à l’intérieur de l’un des principaux états-majors du Oui jusqu’à ce que, progressivement confronté au texte lui-même par la nécessité de répondre aux arguments du Non, j’en vienne à réaliser que ce projet de Constitution était dangereux pour la démocratie républicaine.

Le Monde.fr

by arbogast
Maurice Allais, prix Nobel d'économie, est contre le traité constitutionnel. Démonstration simple et imparable de son absurdité.

13 May 2005

Le dernier combat

by arbogast & 2 others (via)
"notre dernier combat pour sauver la démocratie" :) :) :)

Le dernier combat

by fredbird & 2 others (via)
Alors que l'appareil de propagande se déchaîne, voulant dénier aux citoyens leur pouvoir constituant, d'auto-institution de la société, d'intervention et de critique, au profit d'une bureaucratie impersonnelle au service d'une classe dirigeante déconnectée des simples électeurs, beaucoup sentent que cela pourrait être notre dernier combat pour sauver la démocratie de la main mise des intérêts économiques les plus puissants et des médias de masse qui leur sont dévoués.

RSS Notre Désillusion européenne

by arbogast & 1 other (via)
L’Europe devait nous apporter prospérité, solidarité et confiance. Elle nous a enfoncés dans le chômage de masse. Elle aggrave la concurrence de tous contre tous. Elle mine l’espoir dans le futur, et ajoute ses propres inquiétudes à un ciel déjà lourd de menaces.

12 May 2005

Le Monde.fr : Etienne Chouard, Don Quichotte du non

by arbogast & 1 other (via)
Quel titre propagandiste. Pourquoi pas Tartarin de Tarasnon, tant qu'on y est ? Etienne Chouard derrière un transparent screen, ça le fait !

Le Monde.fr : Etienne Chouard, Don Quichotte du non

by tehu & 1 other
Quel titre propagandiste. Pourquoi pas Tartarin de Tarasnon, tant qu'on y est ? Etienne Chouard derrière un transparent screen, ça le fait !

Le Monde.fr : "Le devoir de vérité impose de dire qu'il peut y avoir un plan B. Mais une solution rapide est impossible"

by arbogast & 1 other (via)
Sans malice, je me demande pourquoi le PS a organisé un référendum ! Souvent je dis aux militants : "Vous avez des motivations qui vous ont fait adhérer au parti. Vous êtes déçus, vous voudriez une société plus juste, vous êtes même parfois indignés, et c'est peut-être une vertu dans les circonstances présentes, mais attention à bien distinguer ce que l'on peut faire en Europe et ce qu'il incombe à la France de faire. Cette distinction m'avait paru acquise. Or, aujourd'hui, la confusion est plus grande. Sans le référendum interne, j'aurais compris ce mélange des genres. On sent, derrière les arguments des opposants au traité, un véritable débat entre le fantasme de la rupture avec le système existant et ceux que j'appellerai les "possibilistes.

Le Monde.fr : "Le devoir de vérité impose de dire qu'il peut y avoir un plan B. Mais une solution rapide est impossible"

by babils & 1 other
Sans malice, je me demande pourquoi le PS a organisé un référendum ! Souvent je dis aux militants : "Vous avez des motivations qui vous ont fait adhérer au parti. Vous êtes déçus, vous voudriez une société plus juste, vous êtes même parfois indignés, et c'est peut-être une vertu dans les circonstances présentes, mais attention à bien distinguer ce que l'on peut faire en Europe et ce qu'il incombe à la France de faire. Cette distinction m'avait paru acquise. Or, aujourd'hui, la confusion est plus grande. Sans le référendum interne, j'aurais compris ce mélange des genres. On sent, derrière les arguments des opposants au traité, un véritable débat entre le fantasme de la rupture avec le système existant et ceux que j'appellerai les "possibilistes.

11 May 2005

Libération : L\'exception française

by babils
Aux Etats-Unis, le Président s'adresse à la radio, tous les samedis, à ses concitoyens, et les conférences de presse à la Maison Blanche sont l'ordinaire des jours ouvrables ; en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie, en Espagne, le débat parlementaire fait rage et la démocratie est quotidienne. Ici, elle est intermittente. Le jour du vote, les Français sont omnipotents ; entre les votes, nul ne daigne, du côté du pouvoir, les informer régulièrement, les écouter et leur parler. Comment s'étonner ensuite qu'ils réagissent rageusement ? Depuis le référendum de Maastricht, le débat européen n'a pas existé en France : l'élargissement à vingt-cinq a eu lieu en catimini. Avant la campagne référendaire actuelle, Jacques Chirac n'a pas participé à une seule émission sur l'Europe. C'est ce vide qui se paie aujourd'hui. Si tant de contrevérités s'accréditent (la Constitution mettrait en cause l'IVG, la laïcité, le divorce...), si tant de démagogie peut déferler (le non serait l'Apocalypse, le oui serait la régression sociale), cela tient aux lourds et constants silences des hommes au pouvoir. La démocratie ne peut pas vivre seulement une fois tous les cinq ans.

Et les lendemains n’ont pas chanté...

by arbogast & 1 other (via)
...passé Maastricht, l’Europe serait sociale, c’était certain ; Amsterdam n’irait pas plus loin sans les quatre conditions posées par M. Lionel Jospin, etc., et tant d’autres. C’est la bruyante irrationalité du peuple qui fait regretter la douce quiétude des sommets européens entre amis : Barcelone en mars 2002 et la déréglementation de l’énergie sans cri, Lisbonne en mars 2000 et la perspective d’un marché du travail libéralisé dans l’huile, pour ne rien dire des bonheurs simples de la Commission, directives à l’étouffé et décisions sans tapage inutile.

Et les lendemains n’ont pas chanté...

by fredbird & 1 other
...passé Maastricht, l’Europe serait sociale, c’était certain ; Amsterdam n’irait pas plus loin sans les quatre conditions posées par M. Lionel Jospin, etc., et tant d’autres. C’est la bruyante irrationalité du peuple qui fait regretter la douce quiétude des sommets européens entre amis : Barcelone en mars 2002 et la déréglementation de l’énergie sans cri, Lisbonne en mars 2000 et la perspective d’un marché du travail libéralisé dans l’huile, pour ne rien dire des bonheurs simples de la Commission, directives à l’étouffé et décisions sans tapage inutile.

Libération : Oui, non: les médias, cibles un peu trop faciles

by babils & 1 other
Au risque de choquer, rappelons que ce n'est pas parce qu'il nous faut répondre oui ou non à la question que les partisans du oui et du non doivent nécessairement bénéficier d'une place équivalente dans les médias. Les médias ont le devoir d'interroger d'abord les responsables politiques des partis les plus représentatifs ou les intellectuels les plus reconnus. Il se trouve en l'occurrence qu'ils sont très majoritairement favorables au oui

10 May 2005

un argumentaire pour le oui (pdf)

by babils
Il est de bon ton en ce moment d’être contre la constitution. Nous, Français, râler, critiquer, on sait bien faire et ça passe toujours mieux que d’être d’accord avec les « technocrates » de Bruxelles.

lLettre ouverte à ATTAC (pdf)

by babils
8 points erronés de l’argumentaire d’ATTAC

09 May 2005

Pour les personnes qui s'intéressent au référendum sur la Constitution Européenne

by arbogast
Meilleures vidéos à voir absolument avant de voter au référendum du 29 mai 2005

05 May 2005

04 May 2005

Laissons parler le "non" !

by tomtom & 1 other (via)
« Au lieu de laisser s’ébattre sans contradicteurs les pythies et les gourous du Net, il faut les contraindre au débat. Et cette fois, plus ils s’exprimeront, moins ils convaincront. » Pas sûr...