public marks

PUBLIC MARKS with tag 🎧

12 May 2020 19:15

🎧 RADIO / AUDIO - ARTE - Audioblogs: Astuces, conseils et expériences des ingénieux du son

by decembre (via)
Très bien fait: Astuces, conseils et expériences des ingénieux du son Quel micro choisir ? Comment animer un atelier radio en classe ? Quels sont les conseils des pros de l’audio ?

11 May 2020 08:30

🎧 COVID19 - 6 mai 2020 : 4.671.171 vues ! - Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… » - YouTube

by decembre
Source MEDIAPART Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif : ne pas en rester là. Pour écouter l'intégralité de l'intervention de Vincent Lindon

09 May 2020 15:15

🎧 RADIO - APPLICATION - GLOBE TERESTRE avec stations - Radio Garden

by decembre & 1 other
Radios autour du monde Ă  Ă©couter en choisissant sur le globe terrestre

07 May 2020 11:00

🎧 COVID19 - Joan Tronto : "Organiser la vie autour du soin plutôt que du travail dans l'économie changerait tout"

by decembre
Le soin est un pilier de la vie de chacun. Pourtant, nous reléguons souvent le care aux activités de second plan et considérons que notre vie réelle est faite des activités rémunérées pour lesquelles nous nous engageons sur une période de vie relativement courte. Supposons que nous arrêtions de penser le monde par le biais des catégories qui nous permettent de le penser aujourd’hui, telles que la productivité, la création et la préservation des richesses. Supposons que nous nous concentrions davantage sur les manières de donner et recevoir les soins, que nous soyons enfants, âgés, infirmes, que ce soit pour se nourrir ou se vêtir, et combien ces attentions constituent un pan essentiel de notre vie quotidienne. Organiser la vie autour des soins plutôt que du "travail" dans "l'économie" changerait tout, de la façon dont nous passons nos journées à la façon dont nous pensons aux autres. Ironiquement, cette crise des soins semble rendre à de nombreuses personnes ce qui leur avait été dérobé par les crises de soins précédentes : le temps. Bien soigner prend du temps. On ne peut se targuer de s’occuper d’un enfant en programmant le temps qu’on dédie pour lui, tel qu’on le ferait pour une réunion de travail. Beaucoup commencent à se rendre compte que si "le temps, c'est de l'argent", alors les soins sont coûteux. C'est peut-être la raison pour laquelle les soignants ne reçoivent jamais leur juste récompense : cela coûterait simplement trop cher. Désormais confrontés à l’évidence, quel autre choix avons-nous que de faire face à cette crise des soins ? Comment la société peut-elle fonctionner de façon démocratique, donner à chacun un pouvoir politique égal, si certains peuvent, en utilisant les ressources de la richesse, se libérer de leur juste part de soins ? De cette crise émergeront peut-être plusieurs prises de conscience : le besoin de soin, la nécessité d'une rémunération et d'un soutien justes et équitables pour le travail de soins et, enfin, celle d'être reconnaissants pour les soins que nous dispensons et ceux que nous recevons. Alors, à partir de ce point de départ, l’idée de gagner une "guerre" et de reconstruire l'économie prend une tout autre tournure. Nous aurons besoin de nouveaux critères pour évaluer nos sociétés : dans quelle mesure, à tour de rôle, serons-nous capables d’être soigné mais aussi de prendre soin d’autrui ? C’est bien cela, notre travail de la vie réelle.

01 May 2020 11:45

🎧 COVID19 - PODCAST - France Culture : Ayez confiance : l’argent public n’aidera pas les entreprises établies dans des paradis fiscaux

by decembre
Le ministre des finances Bruno Le Maire a assuré qu’aucune entreprise ayant des filiales dans des paradis fiscaux ne pourrait bénéficier d’aides publiques. Mais il n’y aura finalement rien dans la loi à ce sujet. La confiance s’impose donc a priori. Et a posteriori aussi. Explications.

01 May 2020 11:30

🎧 COVID19 - PODCAST - France Culture - Interview : Inégalités et défiance : des symptômes français ?

by decembre
Une crise qui catalyse les inégalités "Cette pandémie est un fait social total qui révèle bien des fractures dans la société française. Au-delà des élans de solidarités, il existe des inégalités sociales et des tensions politiques très fortes. Pour le travail par exemple, il y a une répartition inégale entre les personnes qui se retrouvent au chômage partiel, en télétravail ou qui continuent de travailler." Le télétravail est une marque des travailleurs favorisés. Yann Algan Vers une économie de plus en plus digitalisée ? "Cette crise est un accélérateur du capitalisme numérique. On sentait déjà le poids des tensions quant au passage à une économie de plus en plus digitalisée. Et on a eu une accélération du phénomène pour les cadres qui amène aussi l’inquiétude d’une désocialisation très forte du monde du travail." On pressentait déjà ces grandes transformations ces dernières années mais rétrospectivement lorsqu’on analysera le XXIé siècle, on dira que le capitalisme numérique a commencé en 2020 avec la pandémie. Yann Algan "On a encore besoin de produire. Les conséquences économiques de la crise sont beaucoup plus violentes et dramatiques que les crises de 2009 ou des années 1930 car le confinement entraîne un choc d’offres et de demandes inédit." Le rebond économique est-il utopique ? "La priorité dans un premier temps ne sera pas de rebooster l’économie. Nous sommes dans une situation d’incertitude. Dans un premier temps, la priorité sera de savoir si l’ensemble des filets de sécurité seront suffisants pour que les Français, notamment les populations les plus défavorisées puissent reprendre une activité." Dans une situation d’anxiété pareille, une grande part des ménages préfère épargner plutôt que consommer. Un tel comportement pourrait installer une situation de déflation très importante. Et l’État doit avoir un rôle très important pour pouvoir se substituer face à un tel danger. Yann Algan "La Banque Centrale Européenne doit se substituer aux États et prêter à des taux très faibles pour pouvoir relancer l’économie européenne." Une crise qui initie à de nouveaux comportements Cette crise n’est pas un simple accident. Elle va changer durablement les attitudes des Français et des pouvoirs publics. Ces changements vont avoir des conséquences économiques très fortes. Il va falloir un accompagnement de l’État et se doter d’une véritable stratégie pour réussir ces changements. Yann Algan On doit être très humble sur le modèle de demain. Yann Algan

🎧 COVID19 PODCAST - France Culture - Covid-19, une épidémie de fausses informations (1/3) : complot et fake news made in China

by decembre
Depuis le début de la pandémie, la République Populaire de Chine n’a eu de cesse de "cacher la vérité", de distordre la réalité tout en adressant au monde et aux 1,3 milliards de Chinois un message rassurant. Des dissimulations qui risquent de coûter cher à l’humanité.

17 April 2020 07:45

🎧 COVID 19 - Lecture à propos" : André Dussollier lit "Semmelweis", de Louis-Ferdinand Céline

by decembre
Le comédien lit un texte de Céline en écho à la situation si particulière que nous vivons : "Semmelweiss", du nom de ce médecin hongrois qui batailla pour imposer le lavage des mains au milieu du XIXe siècle. Face au coronavirus, on assiste aux débats médicaux les plus virulents. Je n’ai pu m’empêcher de penser à l’histoire du docteur Semmelweis, ce médecin hongrois qui en 1846 s’attaqua aux causes de la fièvre puerpérale qui touchait les femmes après leur accouchement et provoquait leur mort dans des proportions considérables. Louis-Ferdinand Céline, alors âgé de trente ans, fit de l’histoire de ce médecin le sujet de sa thèse, qu’il soutint devant la Faculté de médecine en 1924. A presque deux siècles de distance, il est surprenant de voir jusqu’où l’histoire peut se répéter, quand la science médicale est confrontée aux intuitions des uns et au nécessaire contrôle du corps médical tout entier. La science tâtonne, s’interroge, cherche, avance et malgré les âpres combats qui opposent les médecins entre eux, finira avec le temps, par vaincre la maladie pour le bien de l’humanité. C’est l’histoire de ce médecin hongrois né en 1818 à Budapest d’un père épicier et d’une mère infatigable, tôt mariée, qui mit au monde huit enfants, que Louis-Ferdinand Céline raconte à travers ces pages que j’ai choisi de lire pour France Culture. André Dussollier

Active users

decembre
last mark : 02/06/2020 10:25