public marks

PUBLIC MARKS from noel_basile with tags terrorisme & islamisme

28 September 2006

Oussama Ben Laden : les services secrets français raillés pour la note confidentielle publiée par l'Est Républicain - Noel Basile

La rumeur, partie de Lorraine, sur la mort de l'homme le plus recherché de la planète altère la réputation de la DGSE puisque toujours non confirmée La note confidentielle du renseignement français sur la mort supposée d'Oussama Ben Laden a été brocardée, hier à New York

24 August 2006

Archéologie, Afghanistan, Bamiyan, Bouddhas, Talibans, Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, Culture, Terrorisme, Jacques Chirac, Islam - Le Blog de Noel Basile

Archéologie, Afghanistan, Bamiyan, Bouddhas, Talibans, Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, Culture, Terrorisme, Jacques Chirac, Islamistes L'HISTOIRE CONTRE LE FANATISME Les archéologues français espèrent sortir bientôt de sous terre le troisième Bouddha présumé de Bamiyan dont les deux statues comparables ont été démolies par les Talibans La mission archéologique française à Bamiyan (Bâmyân) en Afghanistan a mis à jour, la semaine dernière, un stupa, une structure architecturale bouddhiste, et a exhumé vingt-deux objets datant du Ve et VIIe siècles tout près du site défiguré des deux bouddhas géants détruits par les Talibans en 2001. La découverte a été annoncée, hier mercredi, sur le site pakistanais, PakTribune, basé à Islamabad. Zemaryalai Tarzi, l'archéologue français d'origine afghane à la tête de la mission, se voit ainsi conforter dans sa quête d'un troisième et hypothétique bouddha ''couché'' qu'il recherche avec ténacité depuis sa première campagne de fouille entreprise dans la zone dès 2002. Cette statue colossale n'a jamais été révélée mais elle est mentionnée dans les écrits d'un voyageur chinois, Huan Tsang, lors de son passage dans la vallée de Bamiyan au VIIe siècle après J.C. Le pèlerin évoque un monastère qui abrite un Bouddha de plus de 300 mètres couché sur son lit de mort. Zemaryali Tarzi, ancien directeur de la recherche archéologique et de la préservation des monuments historiques d'Afghanistan, qui s'est exilé en France en 1979 et enseigne actuellement l'archéologie orientale à l'université de Strasbourg, Marc Bloch II, croit dur comme fer pouvoir réparer les ravages des Talibans qui s'en étaient pris à coups de bâtons de dynamite aux deux bouddhas géants de Bamiyan, décrétés contraire à l'Islam par le mollah Omar, acolyte d'Oussama Ben Laden, en exhumant précisément cette troisième statue. En 2005, évoquant Bamiyan dans un discours à l'Elysée devant la fine fleur de l'archéologie française, Jacques Chirac avait salué ''l'archéologie sans frontières'' dans ce qu'elle accompli à travers le monde ajoutant que ''ce n'est pas un hasard si la folie meurtrière des hommes s'est attaquée à Angkor, à Bamiyan, à Mostar, aux témoignages les plus précieux de l'histoire et de l'âme des peuples''. Le président de la république avait conclu que cette archéologie '' est au fondement même du dialogue des cultures, un dialogue particulièrement nécessaire à notre époque''.