public marks

PUBLIC MARKS from noel_basile with tags irak & mort

05 November 2006 22:45

Saddam Hussein condamné à mort, un dénouement tronqué - Le Blog de Noel Basile

Le principe du procès de Saddam Hussein partait d'une bonne intention, faire justice et prévenir tous les dictateurs de la terre que, tôt ou tard, ils auront à répondre de leurs crimes. A l'arrivée, on est loin du compte. Ce procès n'a aucune valeur d'exemplarité car il intervient dans un pays à feu et à sang tenu par des hommes politiques grâce, pour certains, au soutien des milices du chef chiite Moqtada Al-Sadr dont les exactions font écho aux pires années du régime sanguinaire de Saddam Hussein. Ensuite, parce que, s'agissant de crime contre l'humanité, il a été mené par une juridiction nationale dont les principaux acteurs n'étaient pas préparés à un tel rendez-vous; les juges ont dû même suivre une formation accélérée pour tenir -a minima- leur rôle, sous la protection des Américains, face à l'ancien patron du système qu'ils servaient. Enfin, cette condamnation à mort ne contribue pas à la stabilisation politique en Irak, on l'a vu dès l'énoncé du verdict avec les manifestations pro-Saddam dans les régions à majorité sunnite, ni à la recherche de vérité si Saddam est pendu dans les 30 jours sans qu'il soit jugé pour le massacre à grande échelle des populations kurdes de Halbaja. Churchill voulait faire exécuter les dirigeants nazis sans passer par la justice mais Nuremberg a servi de leçon pour l'histoire. Tout compte fait, Saddam se proclamant lui-même chef des armées, les Américains auraient dû le faire passer par les armes le jour où il l'avait capturé dans son terrier plutôt que de le faire comparaître. Une bonne dose de cynisme à la Churchill valait mieux qu'un Saddam au bout de la corde au nom de la "Justice".