public marks

PUBLIC MARKS from noel_basile with tags grande-bretagne & obésité

25 August 2006 07:15

Gastronomie, Europe, Grande-Bretagne, Royaume-Uni, Jacques Chirac, Etats-Unis, Cuisine française, Nutritionnistes, Obésité - Le Blog de Noel Basile

Gastronomie, Europe, Grande-Bretagne, Royaume-Uni, Jacques Chirac, Etats-Unis, Cuisine française, Nutritionnistes, Obésité France, ta cuisine reste au zénith ! Les Anglais plébiscitent la cuisine française, les Américains louent la taille de son assiette Ils peuvent bien nous taquiner, s'offusquer d'une célèbre remarque de Jacques Chirac sur la qualité de leur nourriture -''On ne peut pas faire confiance à des gens qui ont une cuisine aussi mauvaise''- mais la réalité est là. Les Anglais préfèrent de loin la cuisine française à la leur, optent bien volontiers pour le croissant-beurre au détriment du crumpet, leur galette nationale, et savourent plus le boeuf bourguignon que le Lancashire hotpot, leur habituel ragoût fait de viande et de légumes. C'est un sondage de la chaîne de restaurants français, Cafe Rouge, mené auprès de 9000 personnes en Grande-Bretagne et répandu hier dans les journaux par une dépêche de l'Agence France Presse qui a asséné aux Britanniques ce constat dur à digérer. Comble de l'humiliation, la baguette française, celle qui accompagne inévitablement sous le bras la caricature du Français avec son béret et son litron, est plébiscitée par les sujets de sa Majesté à 87% lorsqu'on leur demande de la comparer à leur pain quotidien, le bread roll. La publication de ce sondage coïncide, hélas, avec la publication moins truculente, ce vendredi matin, d'une étude du gouvernement britannique sur les dangers de l'obésité qui guettent un Anglais sur trois à l'horizon 2010 et coûte 1 milliard de pounds (1,47 M €) par an à la sécurité sociale. Un souci de santé public partagé avec les Etats-Unis où les nutritionnistes s'inquiètent davantage et donnent la France –ça ne mérite pas pour autant un cocorico, soyons sérieux- en exemple. Les Américains parlent ainsi, et de plus en plus, du « paradoxe français », celui de bien manger sans trop grossir. Ils pensent même en avoir percer le secret : tout est dans la taille de l'assiette. Le docteur Joey Shulman cite ainsi l'étude conjointe menée, il y a quelque temps déjà, par l'Université de Pennsylvanie et le CNRS qui traduisait en chiffres l'évidence de la disproportion des plats aux Etats-Unis. Les chercheurs se sont postés dans 11 restaurants comparables, à Paris et à Philadelphie, et ont noté qu'en général la portion servie en France est 25% plus petite que celle fournie aux Etats-Unis. Plus flagrant, les restaurants chinois à Philadelphie proposent des plats 72% plus garnis que ceux présentés couramment dans la capitale française, sans parler des barres chocolatés et des boissons sucrées, respectivement plus grandes de 41% et de 53%. Big is beautiful, peut-être, mais côté cuisine la tendance, plus que jamais, est au less is more. 2006 © - Noel BASILE