public marks

PUBLIC MARKS from noel_basile with tags Proche-Orient & irak

February 2007

CNN soulève l'affaire d'un député irakien impliqué dans des attentats contre la France et les Etats-Unis - Le Blog de Noel Basile

Un homme condamné à mort au Koweit dans le cadre du procès sur le double attentat perpétré en décembre 1983 contres les représentations diplomatiques française et américaine à Koweït City fait partie de la majorité parlementaire qui soutient le gouvernement irakien actuel. L'information a été divulguée hier par CNN qui a interrogé Nouri El-Maliki sur ce sujet embarrassant; pour le premier ministre irakien "le parlement ne doit pas être un abri pour les hors-la-loi ni les gens recherchés" remettant toutefois aux députés eux-mêmes la responsabilité des mesures à prendre dans cette affaire.

November 2006

Gaza, Israël et l'initiative pour la paix co-présentée par la France - Le Blog de Noel Basile

L'initiative pour la paix au Proche-Orient suggérée la semaine dernière par la France, l'Espagne et l'Italie a été tournée en dérision par Israël alors que côté palestinien le chaos politique est tel que plus personne ne sait qui détient vraiment le pouvoir pour exprimer une position digne de foi. Pourtant si Tony Blair pense que la catastrophe en Irak ne s'arrêtera qu'une fois les rapports entre Israéliens et Palestiniens pacifiés, il ne peut pas être soupçonné de jouer à "l'enquiquineur" comme Jacques Chirac et la France en général sont perçus en Israël. Et si Henry Kissinger, peu suspect de tiers-mondisme, dit qu'une victoire militaire est impossible en Irak et appelle à la tenue d'une conférence internationale sur le Proche-Orient, incluant non seulement l'Iran et la Syrie mais aussi des puissances régionales comme l'Inde et le Pakistan, c'est que le langage des armes -excusez l'euphémisme- est arrivé au bout de sa logique et qu'il faut bien un jour ou l'autre s'entendre à vivre ensemble, en paix, au risque de périr en Samson, détruisant le temple sur sa tête et la tête de ses ennemis.

September 2006

Le sentiment anti-français aux Etats-Unis de plus en plus développé à travers l'industrie du cinéma - Le Blog de Noel Basile

Les producteurs de cinéma américains flattent l'inclination de leur public, hostile à la France depuis son refus de s'engager dans la guerre en Irak, en campant le Français dans le rôle du «méchant» Au début c'était l'Indien sauvage qui contrariait le vaillant pionnier dans sa noble conquête de l'Ouest, puis vint l'ignoble Japonais après Pearl Harbor, plus tard remplacé par l'atroce Vietnamien qui céda vite la place l'effroyable Russe pendant la guerre froide, sans parler du Noir longtemps catalogué au registre des voleurs, malfaiteurs et autres ravisseurs. Aujourd'hui, qu'on se le dise, le «méchant» est français. Hollywood l'a rencontré au début de la guerre en Irak. Depuis, la grosse machine à rêves ne le lâche plus.

Cinquième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 - Le Blog de Noel Basile

Tout le monde se souvient de ce qu'il faisait le 11 septembre 2001. Chacun se demande aussi, cinq ans après et en ce jour anniversaire, où en sommes nous aujourd'hui? Nous qui nous disions le jour de l'immense drame, ''nous sommes tous des New-yorkais''. Le respect de la douleur ravivée dans le coeur des Américains en ce temps de commémoration incline à la circonspection. Néanmoins, ce sont eux qui nous invite à délibérer lorsqu'ils préviennent, par sondage interposé, qu'ils sont 3 sur 5 à penser que George Bush a fait davantage pour recruter de nouveaux kamikazes à travers le monde que Ben Laden ne pouvait en espérer avec ses

Rapport du Sénat américain: Saddam Hussein, contrairement aux propos de George Bush, se méfiait d'Al-Quaïda - Le Blog de Noel Basile

Saddam Hussein considérait Al-Quaïda plutôt comme une menace qu'un possible allié. Voila, en substance, la conclusion d'un rapport du Sénat américain qui contredit, depuis hier vendredi, l'une des allégations de George Bush pour convaincre son opinion publique du bien fondé de sa guerre en Irak. Le 21 août dernier, le locataire de la Maison Blanche déclarait encore à ses concitoyens: «imaginez un monde avec Saddam Hussein» et ses armes de destruction massive «associé à Abou Moussab al-Zarkawi». Tout faux. Le rapport dit, précisément, que l'ancien maître de Bagdad a tenté, sans succès, de localiser et de capturer le représentant de la marque Ben Laden en Irak. «Le régime n'avait ni établi des relations avec ni abrité» Al-Zarkawi, ajoutent les auteurs de document, ni même «fermé l'oeil» sur les visées de celui qui était devenu, plus tard, la