public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tags societe & bib

2011

BIB - N’oublions pas les fondamentaux, Pierre aka Reup : Le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture... - BibliObsession

Faudrait voir à pas oublier les fondamentaux... Pour que les lecteurs viennent à la bibliothèque, il faut : # Qu’elle soit ouverte : Pas la peine de tergiverser, les horaires d’ouverture jouent très nettement sur l’attractivité des bibliothèques. Je sais que ça n’est pas très populaire, mais je n’ai pas inventé les remarques des lecteurs quant aux horaires trop restreintes. La suite sur son blog ! Il est clair que la médiation numérique, je le rappelle à chaque fois que c’est possible, est l’un des volets d’un projet de service plus global. On pourra faire des tonnes de journées d’études sur le troisième lieu, le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture. Il n’y a pas que des actifs, des gens qui travaillent, il y a les étudiants, il y a les retraités, il y a les chômeurs, même les mères au foyer ! Eh ben, je trouve que la bibliothèque ça pourrait être un bon lieu d’échanges, de rencontres, d’ateliers...

2009

Opus Dei et Optenet - Recherche Google

l'éducation a ainsi signé un contrat avec Optenet, une société fournissant des dispositifs de filtrage, et qui est dirigée par un membre de l'Opus Dei. ...

Is it a bird ? Is it a plane ? No. It’s a monopolistic library-bookseller - Analyse inquiétante sur Google books

Analyse inquiétante et malheureusement teintée de lucidité d’Olivier Ertzscheid sur Google books : "Google libraire. Google bibliothécaire. Amazon éditeur.l’avenir de la prescription documentairequi n’est rien moins - sans lyrisme déplacé - que le simple avenir de la transmission des savoirs et de la culture à l’échelle de la planète

Vigilance et à la réflexion concernant la contribution créative.

Méfiez-vous des contrefaçons ! Philippe Aigrain nous invite à la vigilance et à la réflexion concernant la contribution créative.

Amazon visite votre Kindle et efface des ouvrages et vos notes sur les dites ouvrages.....

Amazon revisite 1984 et brûle les livres qu’il vous a vendus, annotations incluses. Ce n’est d’ailleurs que le début de ce qui s’annonce avec l’internet "dans les nuages", ce cloud computing dans le cadre duquel les individus déposent leurs données à distance, via des applications qu’ils utilisent en ligne, et non en local.

Apple interdirait les nouvelles applications-livres dans l’Appstore.. Un déni de démocratie culturelle.

Il aurait des projets internes en ce qui concerne les liseuses et les ebooks. Ce serait dommage de laisser de la place à la concurrence. De plus en plus, internet ressemble à un Minitel, contrôlé par un acteur central.

Apple confirme sa volonté de faire régner sa loi pudibonde...

Apple refuse le Kama Sutra dans l’Appstore et confirme sa volonté de faire régner sa loi pudibonde en abusant de sa position incontournable dans la diffusion de livres sur Iphone.

Apple censure un dictionnaire -

Apple censure un dictionnaire et, ce faisant, devient un méta-éditeur, détenteur d’un pouvoir absolu sur l’ensemble des contenus livresques diffusables sur l’Iphone, un smartphone vendu à plusieurs millions d’exemplaires.

Open Publication Distribution System (OPDS), une technologie qui répond à un enjeu de société - Le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte)

L’enjeu le plus important, aujourd’hui, est de permettre l’épanouissement d’un grand nombre d’entrepôts de livres électroniques et d’un grand nombre de libraires électroniques (cf :"Gutenberg, ce criminel " et dans "Et si Itunes avalait tous vos livres?" . L’enjeu est économique. Il est culturel. Il est politique. C’est un enjeu de société qui ne doit pas être réduit à une question technologique. Souhaitons-nous confier le contrôle de la diffusion des livres électroniques à 5 ou 10 acteurs majeurs dans le monde (au hasard : Apple, Amazon, Google) ou souhaitons-nous permettre la naissance de multiples canaux d’émission de livres et de multiples canaux de distributions de livres? .

Le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte, avec de nombreux podcasts de cours et conférences ) - The open electronic publishing blog

L’édition n’a pas attendu Internet pour passer au numérique. Cependant, la fameuse “convergence numérique”, qui a fait les beaux jours de la bulle Internet dont Vivendi Universal fut l’incarnation française, continue à être dans les esprits.Quels types de bonnes pratiques faut-il mettre en œuvre? Existe-t-il un équivalent d’Opquast pour l’édition électronique? Quels environnements technologiques pour quels standards ouverts et libres ?

2007

e-artcasting_______artA non-profit research project, an information resource and a professional network to share experiences, exchange information and develop resources about Sociable Technologies in Art Museums

A non-profit research project, an information resource and a professional network to share experiences, exchange information and develop resources about Sociable Technologies in Art Museums from all over the world.