public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tags projet & social

2011

BIB - N’oublions pas les fondamentaux, Pierre aka Reup : Le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture... - BibliObsession

Faudrait voir à pas oublier les fondamentaux... Pour que les lecteurs viennent à la bibliothèque, il faut : # Qu’elle soit ouverte : Pas la peine de tergiverser, les horaires d’ouverture jouent très nettement sur l’attractivité des bibliothèques. Je sais que ça n’est pas très populaire, mais je n’ai pas inventé les remarques des lecteurs quant aux horaires trop restreintes. La suite sur son blog ! Il est clair que la médiation numérique, je le rappelle à chaque fois que c’est possible, est l’un des volets d’un projet de service plus global. On pourra faire des tonnes de journées d’études sur le troisième lieu, le vrai scandale des bibliothèques en France, c’est bien les Horaires d’ouverture. Il n’y a pas que des actifs, des gens qui travaillent, il y a les étudiants, il y a les retraités, il y a les chômeurs, même les mères au foyer ! Eh ben, je trouve que la bibliothèque ça pourrait être un bon lieu d’échanges, de rencontres, d’ateliers...

2010

BIB - Bibliobsession » A lire : les bibliothèques troisième lieu , par Mathilde Servet (mémoires de conservateurs de l’ENSSIB) - Un apport sociable indéniable !

On trouve des perles dans les mémoires de conservateurs de l’ENSSIB… c’est le cas ici ! Mathilde Servet de la DCB 17 propose un mémoire passionnant : A travers le concept de "Bibliothèque Troisième Lieu" - le premier lieu, correspondant au foyer et le second lieu domaine réservé au travail - très développé en Angleterre et dans les pays nordiques, mais curieusement absent des débats en France, elle livre un panorama très documenté des évolutions du troisième type lieu. Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble caractériser nombre de nouveaux établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Quels sont les fondements théoriques et les apports de ce modèle ? En quoi peut-il constituer une voie pour l’avenir ?.... _______

2009

Open Publication Distribution System (OPDS), une technologie qui répond à un enjeu de société - Le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte)

L’enjeu le plus important, aujourd’hui, est de permettre l’épanouissement d’un grand nombre d’entrepôts de livres électroniques et d’un grand nombre de libraires électroniques (cf :"Gutenberg, ce criminel " et dans "Et si Itunes avalait tous vos livres?" . L’enjeu est économique. Il est culturel. Il est politique. C’est un enjeu de société qui ne doit pas être réduit à une question technologique. Souhaitons-nous confier le contrôle de la diffusion des livres électroniques à 5 ou 10 acteurs majeurs dans le monde (au hasard : Apple, Amazon, Google) ou souhaitons-nous permettre la naissance de multiples canaux d’émission de livres et de multiples canaux de distributions de livres? .

Le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte, avec de nombreux podcasts de cours et conférences ) - The open electronic publishing blog

L’édition n’a pas attendu Internet pour passer au numérique. Cependant, la fameuse “convergence numérique”, qui a fait les beaux jours de la bulle Internet dont Vivendi Universal fut l’incarnation française, continue à être dans les esprits.Quels types de bonnes pratiques faut-il mettre en œuvre? Existe-t-il un équivalent d’Opquast pour l’édition électronique? Quels environnements technologiques pour quels standards ouverts et libres ?

2008

The Glocal Project____An immense, collaborative and multifaceted digital art project

Glocal (global + local) is an immense, collaborative and multifaceted digital art project that examines the making, sharing and exhibiting of images in the 21st century. Working out of the Surrey Art Gallery’s TechLab, the artists behind Glocal pose questions about the nature of photography at this point in our history: What is a photograph? What is a camera? What is a photographer?