public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tags project & bibliobsession

2013

BIB - Les bibliothécaires, médiateurs dans l’océan du web | Bibliobsession

Mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.

BIB - Des pirates box (piratebox) dans les bibliothèques ! | Bibliobsession

Distribuer des contenus sélectionnés en wifi, déconnectés d’internet (même si la bibliothèque peut par ailleurs proposer un accès wifi, qui peut le plus…. peut le moins !). , échanges hors-ligne non-marchands entre individus. Une pirate box est une manière pratique de partager le contenu d’un disque dur, ce qui est largement fait par les individus pour tous types de contenus, sous droit, ou pas. La vraie question de politique culturelle porte sur la dépénalisation de ces pratiques et sur le financement de la création .

2010

BIB - Nous avons besoin de partager nos bonnes pratiques et nos expériences innovantes - (Culture de l’expérimentation, de l’évaluation et de la normalisation dans les bibliothèques) - Bibliobsession

Le terme « bonnes pratiques » désigne, dans un milieu professionnel donné, un ensemble de comportements qui font consensus et qui sont considérés comme indispensables. Imaginez une base de donnée complétée par des bibliothécaires capable de pointer dans l’ensemble de ce qui se fait d’intéressant, ce qui marche, ce qui est tenté. Un exemple : les espaces ados dans les bibliothèquese = la fusion pure et simple des collections documentaires adultes et jeunesses dans les rayonnages. - Un outil proche existe pour les anglophones : Libsuccess - Pourquoi ne pas utiliser Bibliopédia ? Il s’agit aussi de contribuer à diffuser la culture de l’expérimentation, de l’évaluation et de la normalisation dans les bibliothèques.

2009

La bibliothèque de la Sorbonne sur del.icio.us! - Analyse fine du comment et pourquoi utiliser Delcious en Bibliothèque (avantages et faiblesses) - Bibliobsession 2.0 »

Delicious est donc à la fois un site de sauvegarde de signets, un puissant outil de veille et une passerelle vers une vaste communauté d’utilisateurs. Nombre d’établissements ne s’y sont pas trompés, ainsi la bibliothèque de Paris 4 y a sauvegardé près de trois mille signets, classés au moyen de quelques sept-cents tags et de dix catégories. Son principe initial a été de « ne retenir que des ressources proposant un réel contenu documentaire », expliquait Dominique Philippi, au moment du lancement de ce projet dont il est le responsable. Certaines bibliothèques ont même intégré le nuage de tags Delicious ou la liste de leurs marque-pages dans leur propre portail