public marks

PUBLIC MARKS from decembre with tags configurer & bibliotheque2.0

January 2010

BIB - Greenstone - Koha : dialogue entre un SIGB et une GED libres | BuBiBlog

En attendant la publication d'un document sur l'intégration de Greenstone et Koha dans un même outil, disponible prochainement à l'adresse http://dharmaganja.ncsi.iisc.ernet.in/ je vous livre ci-dessous la méthodologie choisie pour faire fonctionner en parallèle Greenstone et Koha, sur les mêmes données, mais en laissant à chaque logiciel sa spécificité.

October 2009

Modifier XPI pour Proposer à ses lecteurs une extension OpenURL Referrer préparamétrée « Encore un biblioblog…

Donc pour modifier les paramètres par défaut de l’extension, il vous faut 1. télécharger le fichier XPI au lieu de l’installer sur Firefox (donc aller sur le site d’Openly, et faire un clic gauche “Enregistrer la cible du lien sous…” 2. dézipper le fichier (changer l’extension .XPI en .ZIP si nécessaire) 3. modifier les fichiers (XML) nécessaires pour que les paramètres par défaut soient différents 4. rezipper tous les fichiers, remettre une extension .XPI au ZIP obtenu 5. charger le fichier XPI sur un serveur 6. pointer vers ce fichier depuis une page du site de la bibliothèque, vantant les mérites de cette extension Le plus difficile évidemment, c’est l’étape 3. Je vais essayer d’être le plus clair possible, car il me semble que le XML fait peur à certains.

COInS - Tout l’intérêt de l’OpenURL, c’est d’afficher les rebonds depuis n’importe quel site proposant des métadonnées bibliographiques vers le catalogue de ma bibliothèque.« Encore un biblioblog…

Problème : cela implique (en tout cas pour le moment) que vos lecteurs installent sur leurs navigateurs l’extension OpenURL Referrer, dont j’ai déjà parlé, qui transforme les COinS en URL cliquables. Il faut donc leur indiquer le site, leur demander de télécharger l’extention, et leur expliquer comment paramétrer les valeurs à y mettre (essentiellement URL du résolveur, et sa version). On risque de perdre plus de la moitié du lectorat visé par ces consignes. La meilleure solution est donc de proposer, sur le site de la bibliothèque, l’extension préparamétrée. Cela permet d’esquiver complètement la notion d’OpenURL (amusez-vous à la leur expliquer si vous vous en sentez le courage), et de leur proposer “simplement” : une extension qui permet de rebondir depuis une référence d’ouvrage trouvée sur Internet vers le catalogue de sa bibliothèque, pour voir rapidement si elle le propose ou non. Quelques explications préalables sont nécessaires.

LibX (Barre Outil pour les Bibliotèques) – Première approche « Encore un biblioblog…

Honnêtement, j’ai eu du mal avec l’interface de paramétrages de LibX. Et comme je n’ai pas réussi à trouver de tutoriel simple en français, il me semble utile d’en faire un petit ici. Pour l’instant, mon objectif avec LibX sera “simple” (au regard de toutes les possibilités que l’outil offre) : obtenir des ISBN cliquables dans les pages web que je vais rencontrer. LibX permet aussi, par exemple, une articulation avec un résolveur de lien et un proxy (pour les ressources en ligne payantes). Mais on n’en est pas là.

Public Fox - Bloque les téléchargements, l'installation d'Addons et la modification des bookmarks, l'accés aux préférences et à about:config... - Modules pour Firefox (vu dans Bibliobsession)

Pour faire de Firefox un Navigateur Sécurisé à l'usage d'un service Public. Bloque les téléchargements, l'installation d'Addons et la modification des bookmarks...etc et configure quelques autres paramétres. Block downloads, lock down bookmarks/addons/downloads with a password.